X

 
Crédit photo : Aspheries
Mickael Raynal
Le vigneron aventurier
 

« C’est la journée des bonnes nouvelles. Le blanc doux et le rouge de ma gamme Rebel viennent d’être médaillés au concours Piwi » annonce Mickael Raynal lorsque nous lui apprenons qu’il fait partie du Top 20 du vin 2020.  L’an passé, le vigneron a été le premier en France à lancer une gamme de vins à Indication Géographique Protégée (IGP) issue de cépages résistants. « La diversité me passionne » explique-t-il.

Il cultive en effet 32 variétés sur les 14 hectares du domaine de Revel en dernière année de conversion bio. 11 sont des cépages résistants, les autres sont des cépages oubliés ou adaptés au réchauffement climatique.  Sa cuvée d’egiodola ravit le consommateur en quête de vins à petit degré, fruités et légers. Son nouvel assemblage de jurançon et d’alicante devrait en faire autant. Son rosé de muscat de Hambourg vendangé tardivement est tout aussi original, « entre un cabernet d’Anjou et un gewurztraminer alsacien ». Mickael Raynal a surgreffé du mauzac à gros grain sur son chardonnay. Trop classique, le sauvignon est voué à la même destinée.

En février, le vigneron ouvrira ses portes à tous ceux qui souhaitent découvrir ses cépages rares. « Je les ai vinifiés séparément et les ai filtrés. On pourra s’amuser à tester plusieurs assemblages ». Le vigneron attend désormais avec impatience l’arrivée des variétés ResDur3 résistantes au black-rot.

 


Marion Bazireau