X

 
Crédits : DR

Giovanni Varelli
Le garant de la qualité des plants
 

Disposer d’un matériel végétal sain, en quantité suffisante, qui réponde aux besoins d’adaptation aux changement climatique, à la réduction des intrants et qui résisterait aux parasites émergents. Tel est l’un des objectifs du plan national dépérissement du vignoble 2 que vient de lancer la profession viticole. A 51 ans, Giovanni Varelli, pépiniériste dans le Vaucluse, incarne pleinement cet engagement. Depuis 2019, il préside l’association Vitipep’s qui garantit l’origine France du porte-greffe, du greffon et du plant.

« Vitipep’s compte aujourd’hui environ 370 adhérents représentant 80 % de la production nationale. C’est une belle réussite. Nous avons beaucoup travaillé sur les aspects sanitaires. Désormais on va travailler sur la qualité physique des plants. Le cahier des charges de la marque Vitipep’s est évolutif ». Parmi les projets de la marque : recruter un ampélographe qui pourra intervenir chez les pépiniéristes adhérents en cas de besoin. L’objectif étant de garantir la pureté variétale. Et pourquoi pas à l’avenir avoir une branche de Vitipep’s qui certifiera la production française ?

Giovanni Varelli est très impliqué dans tout ce qu’il fait. Titulaire d’un BTS viti-oeno obtenu en 1992, il a d’abord travaillé quatre ans dans un domaine viticole en tant que caviste. C’est en épousant la fille d’un pépiniériste qu’il embrasse la profession, en reprenant en 1996 l’affaire de sa belle-famille située à Monteux (Vaucluse). Très rapidement, il s’engage au niveau syndical : d’abord au sein du syndicat des pépiniéristes du Vaucluse en 2001, qu’il préside depuis 10 ans, puis en 2003 au sein de la Fédération Française de la Pépinière Viticole, dont il est aujourd’hui l’un des vice-présidents. Mais Giovanni Varelli souhaite se concentrer pleinement à Vitipep’s. C’est la raison pour laquelle il glisse passer la main à la tête du syndicat du Vaucluse…

 


Christelle Stef