X

Édition 2016 | Édition 2017 | Édition 2018

Christophe Bertsch
Endothérapeute de la vigne

Photo : DR.
Christophe Bertsch, 48 ans, dirige le laboratoire Vigne, biotechnologies et environnement de l’université de Haute-Alsace, à Colmar. Sa spécialité : les maladies du bois. Il pilote ainsi le projet Euréka, l’un des neuf premiers programmes retenus par le ministère de l’agriculture dans le cadre du plan national de dépérissement du vignoble. « L’idée est de trouver des solutions préventives mais aussi curatives » insiste le chercheur. Et pour ça, il n’hésite pas à s’inspirer de travaux de confrères dans d’autres disciplines comme la forêt. « Inventer, c’est penser à côté » disait Alfred Einstein. Il le rappelle régulièrement à ses équipes.
Il explore ainsi l’endothérapie qui consiste à injecter au cœur des ceps des molécules actives pour qu’elles agissent directement sur les pathogènes présents dans l’amadou. Il travaille aussi sur la double-greffe et l’impact des pratiques culturales.
En avril 2018, il a pris la direction de la commission technique du vignoble Alsacien. L’objectif : fédérer et coordonner l’ensemble de la recherche alsacienne avec l’interprofession (Civa), les syndicats de vignerons (l’Ava), les instituts techniques (l’IFV et la chambre d’agriculture). Les thématiques abordées : la pulvérisation, les relations avec les riverains, la flavescence dorée, le matériel végétal… et bien sûr les maladies du bois.
Rédacteur : Christelle Stef.