X

Édition 2016 | Édition 2017 | Édition 2018

Ludovic Vincent
Dépollueur des sols viticoles

Photo : P. Gifu, Biomédé.
Cofondateur de la start-up Biomédé, ce jeune ingénieur agro de Paris a fondé, avec son associée Patricia Gifu, son entreprise en mars 2018, après avoir travaillé 5 ans dans des centres de recherche publics et privés. Leur idée : utiliser le principe de la phytoremédiation, une technique déjà utilisée dans l'industrie pour dépolluer par les plantes des sols contaminés, mais pour la viticulture. La solution consiste à faire pousser dans ses inter-rangs un mélange de graines sélectionnées pour leur capacité à capter le cuivre, puis à les faucher, afin d'en diminuer les teneurs.Les premiers tests réalisés sur un domaine du Beaujolais en 2017 ont montré une baisse moyenne des quantités de cuivre de 20 % sur un an. Une vingtaine de clients, dont certains « grands noms » de Bordeaux, ont à leur tour souhaité la tester en 2018. Résultats ? La Chambre d'agriculture de l'Yonne a, de son côté, conduit des essais.La start-up, qui emploie 5 personnes, procède actuellement à une levée de fonds de 500 000 euros. Le véritable déploiement commercial est annoncé pour 2019. Une piste novatrice et intéressante donc, qui mérite d'être confirmée au cours de cette nouvelle année.
Rédacteur : Juliette Cassagnes.