X

Édition 2016 | Édition 2017 | Édition 2018

Philippe Vergnes
Viticulteur solidaire

Photo : DR.
« Mettez bien en avant tous mes collègues. C’est eux qui méritent le 20 sur 20 » insiste Philippe Vergnes à la fin de notre interview lui annonçant qu’il figurait dans notre palmarès pour son action à la tête de l’association audoise des agriculteurs sinistrés. S’il salue l’efficacité et le soutien de son entourage, c’est bien lui qui a coordonné les sept opérations de remise en état des vignes et champs chez plus d’un millier de viticulteurs et agriculteurs après le déluge du 15 octobre dernier.
En ce début d’année, il prépare la huitième intervention, prévue pour le 26 janvier sur six secteurs. Philippe Vergnes était déjà à la manœuvre après les crues de novembre 1999. Il était alors président du syndicat des vignerons de l’Aude. Il a participé à la création de l’association des agriculteurs sinistrés pour venir en aide aux victimes de la catastrophe. Il en est devenu le président. Après la catastrophe du 15 octobre dernier, l’association a été réactivée.
« On nous a demandé si on était partant pour gérer la situation. On a répondu par l’affirmative. Il n’y a pas eu d’AG. On a gardé le même fonctionnement. On a conservé le même président » explique ce viticulteur de 59 ans qui exploite 35 hectares à Névian et qui est aussi président de la chambre d’agriculture de l’Aude depuis 1996. Son association a bénéficié de plus de 500 000 € de dons. Ses deux principales missions : « gérer la solidarité qui s’est fait jour et s’assurer avant chaque opération d’entraide que tout est bien au cordeau, que les responsables de secteur sont prêts à recevoir ceux qui viennent nous aider ».
Rien d’extraordinaire pour Philippe Vergnes : « la solidarité est ancrée dans le monde agricole. Elle fait partie de nous » assure-t-il.
Rédacteur : Bertrand Collard.