X

Menu
 
 

Georges Haushalter
Négociateur de subventions

 
Crédit photo : Compagnie Médocaine des Grands Crus.

Pour les instances françaises de la filière vin, la crise politique de l’année 2019 aura été la rupture consommée avec FranceAgriMer, l’établissement national pour les produits de l’agriculture et de la mer. Soit l’administration qui gère l’enveloppe européenne de subventions de l’Organisation Communautaire du Marché Vitivinicole (OCM vin). Alors qu’un nouveau vice-président a été choisi cet été pour accompagner le président du conseil spécialisé vin, respectivement le négociant bordelais Georges Haushalter et le viticulteur languedocien Jérôme Despey, la crise a éclaté cette fin d’année.

L’accumulation de retard et d’insatisfaction sur la gestion ces fonds a conduit l’ensemble des élus de la filière vin à quitter le conseil spécialisé du 16 octobre dernier. Une politique de la chaise vide pour alarmer les pouvoirs publics la non-consommation dans son intégralité des fonds destinées aux mesures de promotion sur les pays tiers. Alors que la goutte d’eau faisant déborder le vase aura été décision unilatérale de priver les opérateurs privés d’aides pour leurs opérations à l’export sur internet et les réseaux sociaux souligne Georges Haushalter.

Alarmant le ministère de l’Agriculture, ce retentissant boycott doit permettre de faire évoluer le traitement des dossiers de subvention. Notamment pour simplifier, accélérer et assouplir leur traitement, mais également réduire l’insécurité juridique des opérateurs, privés comme interprofessionnels (notamment avec les incertitudes croissantes sur les marchés américains, anglais, hongkongais…). Georges Haushalter travaille ainsi à la rédaction d’une décision modificatrice qui doit s’appliquer dès l’appel à projet 2020. Le point clé pour lui étant que les publicités sur internet soient subventionnables pour tous les opérateurs. « Je ne veux pas lâcher, la bataille n’est pas terminée avec le service juridique de l’administration, qui a peur de son ombre » estime le directeur général de la compagnie Médocaine des Grands Crus (groupe Axa millésimes). La décision modificative doit être votée par le conseil spécialisé de janvier 2020, la réunion de décembre 2019 ayant été annulée.

 


Alexandre Abellan