X

Menu
 
 

Yohan Charbonnier
Incollable sur les chauves-souris

 
Crédit photo : Amandine Theillout

Grâce à Yohan Charbonnier, les mœurs des chauves-souris n’auront plus aucun secret pour vous. Ce chargé de mission scientifique à la Ligue pour la Protection des Oiseaux d’Aquitaine (LPO Aquitaine) a prouvé que ces petits mammifères étaient des prédateurs avérés des vers de la grappe. Des travaux qu’il a menés en collaboration avec le bureau d’études Eliomys, l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) et avec le soutien du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB).

Désormais le jeune quadra, travaille à évaluer l’impact de cette prédation sur les dégâts dans les vignes. Il a également montré que plus il y avait d’herbe dans les vignes, plus l’activité des chauves-souris augmentait… Des travaux qu’il poursuit afin de déterminer quel est le paysage viticole optimal pour favoriser cet auxiliaire. En parallèle, il anime des réunions avec les viticulteurs et le grand-public afin que ceux-ci puissent mieux connaître les chauves-souris et soient sensibles à la nécessité de les préserver.

Il va aussi explorer l’impact des traitements phytosanitaires sur la démographie des oiseaux et des chauves-souris. Sa dernière idée : se servir des chauves-souris comme médiateur social pour renouer le dialogue entre les viticulteurs et leurs riverains. Un beau projet…

 


Christelle Stef