X

Menu
 
 

Joël Gallet
Démonteur du remontage

 
Crédit photo : JGC.

Inventeur médocain aussi discret que prudent, Joël Gallet préfère la tranquille diffusion par le bouche à oreille de ses innovations à toute médiatisation risquant de le déposséder de sa création au profit d’un concurrent indélicat. Déjà utilisé par une centaine de propriétés bordelaises, son dernier concept breveté, R'Pulse, n’a jamais été présenté dans un salon ou dans la moindre conférence technique. Potentiellement révolutionnaire, cet appareil mobile électrique permet pourtant d’empêcher la formation d’un marc épais pendant la vinification. Contrairement aux usages du remontage traditionnel ou aux techniques plus récentes de mise sous pression au gaz carbonique.

Menés depuis 2014 au château Dauzac (grand cru classé de 50 hectares à Margaux), les essais d’extraction par cette action aussi douce que rapide de remise en suspension donnent de premiers résultats qualitatifs. Avec des gains en rondeur et en gras dans les moûts et se retrouvant dans les vins. Mais R’Pulse permet aussi, si ce n’est surtout, d’obtenir un plus grand confort de travail en augmentant la rapidité et en réduisant la pénibilité des remontages.
D’abord vendue en série limitée par l’entreprise bordelaise JGC (Blanquefort), l’outil est désormais commercialisé à plus grande échelle pour 4 640 euros. Ayant également développé le robot de tri de la vendange Alien, Joël Gallet réfléchit actuellement à un nouvel outil de suivi des maturités des raisins par la mesure de la résistance liant les baies à la rafle. Son idée étant toujours de répondre à un manque de technologie pour améliorer des pratiques communément admises, mais pas totalement satisfaisantes. « Les choses les plus simples sont les plus spectaculaires » résume Joël Gallet.

 


Alexandre Abellan