Accueil / Gens du vin / Désignez votre pratique innovante préférée des Vignes d’Or
Désignez votre pratique innovante préférée des Vignes d’Or
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Coup de cœur
Désignez votre pratique innovante préférée des Vignes d’Or

Votez pour le prix du public de ce premier trophée réunissant 13 dossiers finalistes qui innovent et peuvent inspirer dans le vignoble, le chai et la commercialisation.
Par Alexandre Abellan Le 07 novembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Désignez votre pratique innovante préférée des Vignes d’Or
D’accès libre et gratuit, le concours est doté pour chaque lauréat d’un chèque de 1 000 € et d’un plan de communication sur les médias du groupe France Agricole. - crédit photo : Création Vitisphere
F

ace aux transitions climatiques, environnementales et sociétales, le vignoble français est en effervescence. En témoignent les 50 dossiers candidats au premier trophée des Vignes d’Or créé par le site Vitisphere et la revue la Vigne (pôle vigne et vin du groupe France Agricole).

Des travaux sur les semis à l’écoconception des emballages en passant par l’agroforesterie et les cépages résistants, les dossiers étaient riches et variés, portés par des opérateurs de tout le vignoble français (viticulteur, négociant, courtier, caves particulières et coopératives…). Réunis ces 3 et 4 novembre, des jurés ont retenu 13 candidats finalistes sur des critères d’originalité et de faisabilité/déployabilité qui peuvent être soutenus par les votes du public via l’outil de sondage ci-dessous (ouvert jusqu’au mercredi 23 novembre minuit) avec le soutien du groupe ICV.

L’innovation portée par chaque dossier est résumée ci-dessous dans l’ordre de dépôt de dossier avec 5 finalistes dans la catégorie de l’innovation dans le vignoble présidée par Karine Herrewyn (présidente du groupe Vivelys) et soutenu par Pellenc ; 3 pour le jury des innovations au chai présidé par Magdeleine Allaume (présidente du groupe Seguin Moreau) et 5 en innovation commerciale et marketing sous la présidence de Bruno de Saizieu (directeur commercial et marketing de Diam Bouchage). Les gagnants de chaque catégorie seront sélectionnés prochainement par un jury dédié. La remise des prix aura lieu lors du salon Vinitech à Bordeaux, le mardi 29 novembre.

Les 13 finalistes sont :

Champagne Gasmar (Troissy, Marne) pour Isifilpic, sa « création d’un écarteur de fils de palissage et/ou de pieds adaptable sur la majorité des piquets fer tout en étant positionnable à n’importe quel niveau du piquet de façon à être toujours à la bonne hauteur par rapport à la végétation » explique dans son dossier le vigneron inventeur Thomas Berger, défendant une innovation pratique et moins pénible, permettant également d’éviter d’avoir des fils de palissage à terre (pour permettre le passage d’outils de travail du sol).

La cave coopérative des vignerons du Mont Ventoux (à Bedoin, Vaucluse) pour son observatoire à grande échelle des couverts végétaux semés dans les inter-rangs. Mené en partenariat avec l'Organisme de Défense et de Gestion de l’AOC Ventoux (qui veut tripler les surfaces enherbées d’ici 2030) et de nombreux partenaires (fournisseurs de semences, chambre d’agriculture…), ces vastes expérimentations sur la couverture et la fertilité des sols doivent chiffrer les enjeux de concurrence hydrique pour huit modalités d'enherbements temporaires pendant 5 années explique Noémi Subtil, responsable du vignoble.

Cave coopérative Bordeaux Families (Sauveterre-de-Guyenne, Gironde) pour son GIEE d’api-viticulture : "les Bee GIEE’s". Soit un plan abeille pour former ses viticulteurs aux bonnes pratiques viticoles et à l’apiculture explique Laëtitia Vendrame, technicienne en démarches environnementales, évoquant l’étude des comportements des abeilles, des semences de jachères fleuries mellifères, l’implantation de ruches, la construction d’une miellerie…

Clos Mirages (La Mole, Var) pour l’usage de rondins de bois afin de protéger les vignes des sangliers tout en permettant le passage de tortues Hermann dans le Massif des Maures. « La clôture proposée est composée de buches issues de l’exploitation forestière de la propriété. La forêt au sein de clos Mirages est constituée de chêne-liège, de chênes blancs et de pins » expliquent les vignerons Hervé et Thibaud Paillard, ajoutant que « les buches sont coupées à une longueur de 50 cm et disposées en deux rangs sur une hauteur de 1,80 m, les plus grosses buches étant à la base de la clôture. Tous les 10 mètres environ, un tunnel est ménagé au pied de la clôture pour les tortues d’Hermann, ce tunnel débouche sur la forêt ou sur les corridors écologiques créés dans le vignoble.   Les tortues accèdent ainsi à de vastes territoires naturels connectés entre eux.  Ce type de clôture naturelle est une excellente protection contre les sangliers grâce à son poids et sa hauteur. »

Château Cazebonne (Saint-Pierre-de-Mons, Gironde) pour ses travaux de recherche et développement sur les cépages patrimoniaux de Bordeaux. Suivant actuellement 26 cépages anciens (caractéristiques viticoles, potentiel œnologique…), la propriété compte en réunir 57 d’ici 2025 explique le vigneron Jean-Baptiste Duquesne, pour qui l’enjeu est de « répondre aux défis que nous impose le réchauffement climatique : gel précoce, maladies accrues sur certains millésimes, sécheresse et stress hydrique, degrés trop élevés lors des vendanges, acidité insuffisante… » En 2021, le livre Bordeaux, une histoire de cépages a fait un premier point sur l’avancée des recherches entamées.

Château de la Dauphine (Fronsac, Gironde) pour la fabrication d'un dispositif capte le CO2 d’une cuve en fermentation pour inerter une cuve en cours de remplissage ou en phase préfermentaire. « J’ai réalisé qu’il était aberrant d’acheter du CO2 alors que les fermentations en produisent en très grande quantité. J’ai donc fabriqué, pour une poignée d’euros, un dispositif qui capte le CO2 d’une cuve en fermentation pour inerter une cuve en cours de remplissage ou en phase pré fermentaire » indique Julien Schaus, maître de chai.

Château Moulinet (Pomerol, Gironde) pour son expérimentation et son utilisation de la rafle en vinification pour gagner en fraîcheur dans les vins. Travaillant avec le consultant Frédéric Massie (Derenoncourt Consultants), Frédéric Redon, le directeur technique de la propriété, explique avoir mené des essais comparatifs de vinifications avec et sans éraflage pour valider la conservation des rafles, qui « nous permet de contrer efficacement les conséquences négatives du changement climatique, mais également d’apporter des qualités organoleptiques en accord avec les attentes des consommateurs ».

Vignobles Joseph Mellot (Sancerre, Cher) pour sa démarche globale de protection de l'environnement, allant de la collecte d'effluents à la récupération de calories (lors des vinifications pour refroidir), en passant par le tri… Et un bilan carbone annuel pour diagnostiquer l’origine des émanations de gaz à effet de serre. Il s’avère que 40 à 60 % de ces émissions viennent des emballages pointe Anne-Marie Lemerrer, responsable qualité (la propriété est  certifiée ISO 14 001).

Union des caves coopératives Les vignerons des Terres Secrètes (Prissé, Saône-et-Loire) et Nuiton-Beaunoy (à Beaune, Côte d’Or) pour « la cuvée la plus durable possible : Cerço ». Cette gamme bio est éco-conçue grâce à un travail collaboratif mobilisant 25 salariés pendant 2 ans pour optimiser tous les éléments du packaging (étiquettes, encres, bouteilles, bouchons… et suppression de la capsule de surbouchage) explique Charles Lamboley, le responsable communication de l'Union des Vignerons Associés des Monts de Bourgogne.

Domaine Georges Vigouroux (Cahors, Lot) pour la place de marché Stay in Touch With qui prend à rebours les demandes d’immédiateté des achats en ligne. Permettant aux propriétés d’échanger directement avec leurs consommateurs (comme un réseau social), cette application mobile se veut à « contre-temps » en termes de logistique face à l’impact carbone des expéditions avec des achats groupés et temporalisés : « nous pensons en effet qu’il n’y a rien qui justifie l’achat en urgence d’une caisse de vin… Mais aussi que le consommateur de grands vins peut adhérer à ce principe d’achat responsable » indique la propriété.

Château Mauvinon (Saint-Sulpice-de-Faleyrens, Gironde) pour son papier ensemencé permettant de protéger les bouteilles puis d’être planté (pour produire des herbes aromatiques). De quoi répondre aux ventes de flacons à l’unité : « difficile de donner une bouteille sans aucun emballage, sac ou coffret. Le sac est une attente du consommateur habitué à repartir avec deux à trois emballages dans les univers de la mode, des cosmétiques, de la maroquinerie. Le vin n’échappe pas à ses attentes et pourtant l’emballage finit à coup sûr à la poubelle (tout comme la bouteille vide) une fois le visiteur rentré chez lui. Pour donner à la fois de la valeur à notre produit mais répondre à nos exigences écologiques, nous avons opté pour un emballage zéro-déchet » explique la vigneronne Brigitte Tribaudeau (Saint-Émilion).

Caves de Lugny (à Lugny, Saône-et-Loire) pour sa cuvée éco-conçue "La Pie Masquée" en faveur de la biodiversité. Des raisins provenant d’une zone naturelle d’intérêt écologique (« où vivent de nombreuses espèces emblématiques comme la Pie-Grièche Écorcheur ») à l’éco-conception (fournisseurs locaux, absence de capsule…), il s’agit d’une cuvée emblème explique Agathe Persegol, chef de produit, pointant que la démarche s’intègre dans les réflexions du collectif Vignerons Engagés.

Maison Jeanjean (Saint-Félix-de-Lodez, Hérault) pour sa gamme "Terre Nature" aux bouteilles en verre réemployables. Demandé par le réseau de magasins Biocoop et reposant sur l’association Oc Consigne, ce réemploi a demandé de modifier l’emballage pour faciliter le nettoyage et la réutilisation indique Carmen Etcheverry, responsable développement durable du négoce.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (24)
Sophie Le 26 novembre 2022 à 20:05:49
Je vote pour le château Mauvinon ??
Signaler ce contenu comme inapproprié
Cuvons Lajoie Le 26 novembre 2022 à 08:10:00
Je vote pour le château cazebonne
Signaler ce contenu comme inapproprié
Michel Le 24 novembre 2022 à 06:35:11
Château Mauvinon
Signaler ce contenu comme inapproprié
Caroline Le 24 novembre 2022 à 05:21:19
Je vote sans hésitation pour le château Mauvinon
Signaler ce contenu comme inapproprié
Maryline Le 23 novembre 2022 à 21:52:33
Bien sûr ! Château Mauvinon
Signaler ce contenu comme inapproprié
Nicole Rougier Le 23 novembre 2022 à 17:30:50
Très belle idée les sacs de château Mauvinon. Je vote pour eux!
Signaler ce contenu comme inapproprié
GIBOIN JULLIEN Le 23 novembre 2022 à 09:30:38
NOUS VOTONS POUR CHATEAU MAUVINON
Signaler ce contenu comme inapproprié
Pascale Le 23 novembre 2022 à 08:28:19
Bravo à Catherine et à son équipe du Domaine Joseph Mellot
Signaler ce contenu comme inapproprié
Jocelyne Le 22 novembre 2022 à 18:49:23
Bravo à Catherine Corbeau Mellot et son équipe du Domaine Joseph Mellot
Signaler ce contenu comme inapproprié
Kiki François Le 22 novembre 2022 à 09:01:36
Bravo pour votre engagement et vos idées originales !
Signaler ce contenu comme inapproprié
Itte Le 22 novembre 2022 à 00:04:40
Quelle belle idée ce papier porteur de graines double emploi très écologique et une belle ?uvre pour la nature
Signaler ce contenu comme inapproprié
Mas alain Le 22 novembre 2022 à 00:01:19
Je vote pour château mauvinon
Signaler ce contenu comme inapproprié
Nanou Le 21 novembre 2022 à 22:29:30
Bravo à Château Mauvinon pour sa démarche zéro déchet !
Signaler ce contenu comme inapproprié
La Boucharde Le 21 novembre 2022 à 22:02:11
Ce papier ensemmencé est une idée géniale !
Signaler ce contenu comme inapproprié
Mike Le 09 novembre 2022 à 15:06:27
A great step in allowing the ultimate consumer to develop an attachment to the viticulteur.
Signaler ce contenu comme inapproprié
durey Le 08 novembre 2022 à 08:54:07
je vote pour les Domaine Vigouroux
Signaler ce contenu comme inapproprié
Titus77 Le 07 novembre 2022 à 22:27:05
Bonne invention thomas
Signaler ce contenu comme inapproprié
Marcustiberiuscrackus Le 07 novembre 2022 à 21:55:56
Je vote pour le Château Cazebonne qui à une merveilleuse idée ? de réhabiliter des cépages oubliés avec pour but de s?adapter au changement climatique. Au rythme actuel, je trouve primordial d?étudier cet aspect de la vigne, sa diversité, sa résilience. Je suis curieux de voir ce que cela donne et de voir la carte des cépages en France dans 30 ans
Signaler ce contenu comme inapproprié
Toulemondejy Le 07 novembre 2022 à 21:53:58
Une démarche prometteuse pour les vins de bordeaux.
Signaler ce contenu comme inapproprié
jacko31 Le 07 novembre 2022 à 17:54:59
Un grand bravo à la famille Vigouroux !
Signaler ce contenu comme inapproprié
Patricia Le 07 novembre 2022 à 12:43:09
L?idée du papier avec des graines est vraiment géniale ?? Bravo ????
Signaler ce contenu comme inapproprié
Flavien Le 07 novembre 2022 à 11:52:44
..
Signaler ce contenu comme inapproprié
Nicoach Le 07 novembre 2022 à 09:58:26
J'ai téléchargé l'appli Stay In Touch, Bravo, une marketplace humaine et écologique sur le vin, j'adore !
Signaler ce contenu comme inapproprié
Tdo Le 07 novembre 2022 à 08:45:24
Simple et brillant
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé