Accueil / Viticulture / Le vignoble bordelais commence à vendanger ses blancs et ses rosés
Le vignoble bordelais commence à vendanger ses blancs et ses rosés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Dans les starting-blocks
Le vignoble bordelais commence à vendanger ses blancs et ses rosés

Des vignerons des Graves ont commencé les vendanges des sauvignons la semaine passée. La majorité les enclencheront dans les prochains jours, en suivant également de près l’évolution des parcelles destinées au vin rosé.
Par Marion Bazireau Le 06 septembre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le vignoble bordelais commence à vendanger ses blancs et ses rosés
Les mesures de la composante phénolique semblent indiquer un potentiel encourageant, particulièrement pour les cabernets sauvignons. - crédit photo : Flickr
D

ans le vignoble bordelais, certaines propriétés dans la zone des Graves ont commencé les vendanges des sauvignon la semaine passée.

« Avec 12° en degré potentiel, des acidités totales autour de 4 g/L, et une évolution aromatique très intéressante, il est préférable de les rentrer avant la pluie, d’autant que le botrytis est déjà présent » préconisait Stéphane Becquet ce 3 septembre.

Pour autant, d’après ce conseiller pour les vignerons bio de Nouvelle-Aquitaine, la grande majorité des vendanges en blanc ne seront lancées que dans les prochains jours.

« Les zones les plus chaudes de l’Entre-deux-mers commencent à bien se gouter et seront prêtes à vendanger cette semaine, indique-t-il. Mais globalement les degrés ne sont pas très élevés en sauvignon et encore très faibles sur sémillon et muscadelle ». Les zones gelées sont quant à elles encore plus en retard.

Du côté des rouges, les vignerons doivent surveiller les acidités, notamment le malique, très bon indicateur de l’évolution des baies, et orienter les parcelles gelées touchées par le mildiou ou les plus chargées, vers le rosé.

La maturation des rouges bien enclenchée

Si les merlots des zones chaudes de la région sont déjà bien avancés, les suivis de maturité réalisés par l’Institut des Sciences de la vigne et du vin (ISVV) indiquent que l’extractibilité des polyphénols est encore souvent insuffisante dans le reste du vignoble.

Pour autant, la maturation des raisins rouges a durablement débuté la semaine passée, grâce à un temps ensoleillé et sec mais sans canicule, et des nuits fraiches.

« La véraison est quasiment terminée sur tout notre réseau, et le degré potentiel dépasse maintenant les 10% sur la quasi-totalité des parcelles » détaille l’ISVV.

Autre bonne nouvelle : le poids des baies continue à augmenter et est « largement plus important que celui de 2020 au même stade ». Les teneurs en acide malique sont également plus élevées.

Les mesures de la composante phénolique semblent indiquer un potentiel encourageant, particulièrement pour les cabernets sauvignons, dont les teneurs en anthocyanes totales dépassent celles de l’an passé.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé