LE FIL

Bio, HVE, Demeter et Vignerons engagés

Les cartes des démarches environnementales du vignoble français

Mardi 26 janvier 2021 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 27/01/2021 07:59:22

Le vignoble bordelais se démarque des autres bassins viticoles dans ses certifications environnementales.
Le vignoble bordelais se démarque des autres bassins viticoles dans ses certifications environnementales. - crédit photo : Création Vitisphere avec Info.gram
A l’occasion du salon Millésime Bio 2021, la rédaction de Vitisphere propose un tour de France en infographies des certifications écologiques se déployant dans le vignoble. L'occasion de revenir sur le leadership des vins de Bordeaux.

Témoins du développement viticole de la biodiversité, les certifications de bonnes pratiques environnementales se multiplient. Pour faire le point sur leurs développements respectifs, voici des infographies pour les cartographier (voir ci-dessous). Sont répertoriés ci-dessous quatre démarches : la viticulture biologique (logo AB répondant à la réglementation européenne), la certification Haute Valeur Environnementale (HVE, créée par le ministère français de l’Agriculture*), un label biodynamie (marque collective Demeter) et la démarche Vignerons Engagés (ex-Vignerons en Développement Durable, initiée par l’Institut Coopératif du Vin). Contactée, l'association Terra Vitis n'a pas communiqué ses chiffres à date de publication.

Chaque initiative ayant son propre cadre et ses propres statistiques, des différences de présentation statistique existent. Ainsi les surfaces viticoles ne sont pas recensées pour la HVE (dont la superficie serait de 1,35 % des surfaces françaises, toutes cultures confondues, contre 8,5 % pour le bio), la démarche Vignerons Engagés regroupe 27 unions coopératives pour 3 caves particulières (réduisant le nombre d'entreprises participantes mais augmentant les surfaces) et l’Agence bio n’a publié à date que les données 2019 (celles de 2020 seront disponibles en juin 2021). Les tendances de 2020 s’inscriront cependant dans une dynamique de fortes croissances, comme le souligne Nicolas Richarme, le président de Sudvinbio, lors de la conférence de presse d’ouverture du salon Millésime Bio : « première région viticole française en bio, l’Occitanie compte 2 540 exploitations convertis en 2019 et 446 conversions en 2020. C’est énorme (+18 %). La motivation des vignerons pour se convertir au bio ne s’atténue pas ! »

Leadership bordelais

Carton plein ! Premier département viticole de France, la Gironde pointe en première position pour la certification bio (13 900 ha en 2019), pour la HVE, pour le label Demeter et pour la démarche Vignerons Engagés. Une performance environnementale encore trop peu connue, comme le regrette le consultant Stéphane Derenoncourt : « Bordeaux a beaucoup de domaines certifiés environnementalement, comme la Bourgogne. Mais la Bourgogne bénéficie d’une image très artisanale et terroir. Alors que Bordeaux a une image très industrielle et polluante. »

 

 

* : « La démarche de Certification Environnementale des Exploitations, à l’issue de laquelle les exploitations ont droit à la mention valorisante Haute Valeur Environnementale est une démarche publique, commune à toutes les filières agricoles (non spécifique viti), qui s’inscrit dans une politique globale des pouvoirs publics pour la mise en valeur des productions agricoles françaises (d’où les moyens spécifiques accordés par les pouvoirs publics sur la démarche) » précise Laurent Brault, le chargé de mission développement des entreprises Vignerons Indépendants de France.

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé