Accueil / Commerce/Gestion / Le classement des grands crus de Saint-Émilion est actualisé… Sera-t-il attaqué ?
Le classement des grands crus de Saint-Émilion est actualisé… Sera-t-il attaqué ?
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Révision décennale
Le classement des grands crus de Saint-Émilion est actualisé… Sera-t-il attaqué ?

Si la liste des châteaux bénéficiant du classement 2022 est finalisée, le dossier reste potentiellement ouvert tant que des recours judiciaires sont possibles : désormais une forme de réflexe pour les impétrants recalés. Pour les promoteurs de la démarche, l'essentiel reste l'effet d'entraînement de l'outil révisé tous les 10 ans.
Par Alexandre Abellan Le 08 septembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le classement des grands crus de Saint-Émilion est actualisé…  Sera-t-il attaqué ?
La dégustation à l'aveugle compte pour 50 % des notes du classement 2022. - crédit photo : Conseil des vins de Saint-Émilion
8

5 châteaux peuvent revendiquer le titre de grand cru classé de Saint-Émilion pour les 10 prochains millésimes, à partir de 2022, après l’adoption du classement ce 8 septembre au comité national des vins AOP de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO). En 2012, le classement comptait 82 propriétés classées : dont 4 en premiers grands crus classés A et 14 en premier grands crus classés B. Désormais, on recense 2 premiers grands crus classés A (avec l’inamovible château Pavie et la montée en grade du château Figeac*) et 12 premiers grands crus classés B (châteaux Beau-Séjour Bécot, Beauséjour Héritiers Duffau Lagarosse, Belair Monange, Canon, Canon La Gafellière, Larcis Ducasse, Pavie Macquin, Troplong Mondot, Trottevieille, Valandraud, la Mondotte et le clos Fourtet). En tout, il y a eu 16 nouveaux châteaux entrants, sans châteaux sortis par la commission de classement (les départs enregistrés sont volontaires).

Ce classement couronne des années de travail de l’INAO et de sa commission de classement dédiée, qui a réuni 43 dégustateurs pour examiner les vins des candidats retenus (114 dossiers ont été déposés, 1 343 échantillons ont été dégustés pendant 4 mois). Reposant historiquement sur l'implication de l'INAO, ce classement est « un travail monacal, lourd, mais qui participe au maintien de la qualité dans une AOC d'excellence » indique-t-on au sein de ll'administration. Mais on le sait bien à Bordeaux, ceux qui parlent le plus du classement de Saint-Émilion sont ceux qui en sont absents. Après les départs médiatisés de trois premiers grands crus classés A (Angélus, Ausone et Cheval Blanc), d’un premier grand cru classé B (château la Gaffelière) et d’un cru déclassé (le château Croque Michotte, mobilisé judiciairement contre le classement du pénal, achevé, et devant la juridiction administrative, avec un nouveau renvoi annoncé devant le Conseil d’État).

2 châteaux repêchés

Reste en suspens la possibilité d'ouvrir de nouveaux épisodes judiciaires pour les châteaux recalés. Le réflexe judiciaire est d’autant plus fort que les enjeux économiques sont colossaux avec l’obtention du classement. Ce début 2022, des châteaux ont demandé à être réintégré dans la compétition, avec succès pour les châteaux Croix de Labrie (appartenant à la famille Courdurié) et Tour Saint-Christophe (Vignobles K, de l’investisseur chinois Peter Kwok) qui figurent au classement définitif. De quoi créer des vocations en termes d'actions judiciaires, à moins que les résultats des derniers passages du classement 2012 devant la justice ne suffisent à démontrer de sa solidité (deux pourvois sont encore étudiés par le Conseil d'Etat).

« Le classement, c’est le cœur battant de Saint-Émilion » pose dans un dossier de presse Jean-François Galhaud, le président du Conseil des Vins de Saint-Émilion, ajoutant que « le fait qu’il soit révisable tous les dix ans dynamise constamment l’ambition collective de Saint-Émilion, tirant tout le monde vers le haut ». Car « tout en restant solide sur leurs bases, notamment dans la place essentielle de la dégustation (50 % de la note) ou l’encadrement très strict de l’assiette foncière, les règles du classement ont su évoluer avec leur temps » ajoute Franck Binard, le directeur général du Conseil des Vins de Saint-Émilion, pointant la prise en compte de bonnes pratiques environnementales dans les dossiers au classement, dans la dynamique de transition agroenvironnementale sur la rive droite de Bordeaux.

Pour homologation

L’INAO précise dans un communiqué que la liste du classement (voir encadré) « est à présent transmise pour homologation au Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire et au Ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique » pour qu’un arrêté conjoint puisse paraître prochainement.

 

 

 

 

* : Ayant mis les moyens au niveau de ses ambitions (avec 15 millions € pour un nouveau chai), le château Figeac indique dans un communiqué avoir « une pensée particulière pour Monsieur Thierry Manoncourt qui souhaitait ardemment voir Figeac "à la bonne place". Il a façonné le Château-Figeac d’aujourd’hui et y a insufflé l’esprit d’innovation, d’originalité, d’excellence et d’authenticité qui y règne toujours. »

 

 

Le classement complet communiqué par l'INAO :

Premier grands crus classés :
Château BEAU-SEJOUR BECOT
Château BEAUSEJOUR HERITIERS DUFFAU LAGARROSSE
Château BELAIR MONANGE
Château CANON
Château CANON LA GAFFELIERE
Château FIGEAC (distinction A)
Château LARCIS DUCASSE
Château PAVIE (distinction A)
Château PAVIE MACQUIN
Château TROPLONG MONDOT
Château TROTTEVIEILLE
Château VALANDRAUD
CLOS FOURTET
LA MONDOTTE


Grands crus classés :
Château BADETTE
Château FRANC MAYNE
Château MONTLABERT
Château BALESTARD LA TONNELLE
Château GRAND CORBIN
Château MONTLISSE
Château BARDE-HAUT
Château GRAND CORBIN-DESPAGNE
Château MOULIN DU CADET
Château BELLEFONT-BELCIER
Château GRAND MAYNE
Château PEBY FAUGERES
Château BELLEVUE
Château GUADET
Château PETIT FAURIE DE SOUTARD
Château BERLIQUET
Château HAUT-SARPE
Château RIPEAU
Château BOUTISSE
Château JEAN FAURE
Château ROCHEBELLE
Château CADET-BON
Château LA COMMANDERIE
Château ROL VALENTIN
Château CAP DE MOURLIN
Château LA CONFESSION
Château SAINT-GEORGES (COTE PAVIE)
Château CHAUVIN
Château LA COUSPAUDE
Château SANSONNET
Château CLOS DE SARPE
Château LA CROIZILLE
Château SOUTARD
Château CORBIN
Château LA DOMINIQUE
Château TOUR BALADOZ
Château CORBIN MICHOTTE
Château LA FLEUR MORANGE
Château TOUR SAINT CHRISTOPHE
Château COTE DE BALEAU
Château LA MARZELLE
Château VILLEMAURINE
Château CROIX DE LABRIE
Château LA SERRE
Château YON-FIGEAC
Château DASSAULT
Château LA TOUR FIGEAC
CLOS BADON THUNEVIN
Château DE FERRAND
Château LANIOTE
CLOS DE L'ORATOIRE
Château DE PRESSAC
Château LARMANDE
CLOS DES JACOBINS
Château DESTIEUX
Château LAROQUE
CLOS DUBREUIL
Château FAUGERES
Château LAROZE
CLOS SAINT-JULIEN
Château FLEUR CARDINALE
Château LE CHATELET
CLOS SAINT-MARTIN
Château FOMBRAUGE
Château LE PRIEURE
COUVENT DES JACOBINS
Château FONPLEGADE
Château MANGOT
LASSEGUE
Château FONROQUE
Château MONBOUSQUET

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (2)
Albert Le 14 septembre 2022 à 09:23:44
J'ai lu (article des Echos du 9 sept) que pour 50% de la note sont pris en compte des critères tels que la notoriété, l'implication dans l'oenotourisme, la conduite du vignoble. Serait-il possible que Vitisphère fasse le point sur l'ensemble des critères pris en compte ?
Signaler ce contenu comme inapproprié
slow Le 09 septembre 2022 à 08:07:03
c'est tout le monde ,ce classement sera attaqué en justice comme l'ont été les autres classements.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé