Accueil / Commerce/Gestion / Le vin au verre conforte son leadership de la consommation en restauration

Depuis le déconfinement
Le vin au verre conforte son leadership de la consommation en restauration

Ayant sondé les restaurateurs cet été, l'organisateur Vinexposium fait le point sur les premières tendances post-confinement.
Par Alexandre Abellan Le 02 novembre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le vin au verre conforte son leadership de la consommation en restauration
L’évènement Wine Paris & Vinexpo Paris travaille son expertise du CHR, qui est une cible de son visitorat pour son rendez-vous 2022 (du lundi 14 au mercredi 16 février). - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
S

ollicitant 1 000 acteurs de la restauration du 5 au 9 juillet, le salon Wine Paris & Vinexpo Paris propose un aperçu de la reprise d’activité cet été du réseau CHR (cafés, brasseries, bars et restaurants d’hôtels/traditionnels/gastronomiques/de chaînes). Constat marquant, « le vin au verre fait son grand retour : 83 % des restaurateurs le déclarent à nouveau comme le format le plus demandé devant la vente de bouteilles » indique l’organisateur Vinexposium dans un communiqué.

Il y a quatre mois, la moitié du réseau CHR enregistrait une reprise bonne (34 %) à très bonne (16 %), avec 44 % du panel retrouvant une activité à celle d’avant-crise. Il doit sans doute s’agir des professionnels de zones touristiques, et notamment balnéaires, les métropoles ayant connu une période estivale globalement moins active. Dans tous les cas, les sondés notaient que les vins étaient d’importants contributeurs à leurs ventes de boissons alcoolisées : 71 % soulignent l’importance prépondérante des vins rouges, 64 % les vins blancs, 33 % les champagnes, effervescents et vins rosés.

Vente à emporter

Revenant sur les trois confinements passés, le sondage relève que 60 % des sondés ont lancé une offre de vente à emporter et/ou à livrer pour continuer leur activité malgré la pandémie de covid-19. S’ils étaient 10 % à avoir cette activité avant-crise sanitaire, ils seraient depuis 60 % à maintenir la vente à emporter. S’il est connu que les achats de vin sont faibles pour une consommation à domicile (coefficients obligent), cette offre de vin reste présente dans 65 % de ces nouveaux menus.


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé