Accueil / Oenologie / Pera Pellenc veut filtrer tous les moûts et vins

Filtr'Activ
Pera Pellenc veut filtrer tous les moûts et vins

Le constructeur dévoile deux systèmes de filtration tangentielle aussi bien adaptés aux caves particulières que coopératives. Il promet d'excellent rendements et un grand respect des vins.
Par Marion Bazireau Le 26 octobre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Pera Pellenc veut filtrer tous les moûts et vins
La cave de Canet sur Aude a couplé un Filtr’Activ T et un D pour récupérer un maximum de jus clair. - crédit photo : Marion Bazireau
A

près deux ans de travail, Pera Pellenc se lance sur le marché de la filtration tangentielle des moûts et des vins avec sa gamme Filtr’Activ. « Nous souhaitons renforcer notre image de full liner et couvrir tous les ateliers de vinification » annonce Kévin Sanguy, directeur du département développement.

Ces nouveaux filtres vont également fermer la porte des caves bien équipées par l’entreprise à d’autres concurrents.

Avec son Filtr’Activ T, Pera Pellenc propose une filtration tubulaire. « Contrairement à nos confrères, nous offrons aux clients le choix entre des membranes céramiques ou organiques (PES ou PP). Elles se démontent et se montent en 2 heures, détaille Jérôme Boucher, responsable filtration. Nous proposons également un kit bourbes, avec une brosse qui empêche l’accumulation des matières, et qui permet aussi de filtrer le vin ».

La machine se compose de 2 à 10 modules de 20 m², de quoi traiter 160 à 2 400 hectolitres de vin, ou de 125 à 625 hl de bourbes, en 20 heures de travail par jour. Le tout inerté à l’azote.

Le Filtr’Activ T peut être équipé de trois vannes en entrée et sortie de produit, afin d’automatiser l’enchaînement des cuves ou de réaliser des assemblages.

Le tout se pilote simplement via une interface tactile. A intervalles réguliers, du vin clair est réinjecté dans le circuit pour le nettoyer.

Pour les produits les plus chargés, notamment ceux traités à la PVPP, Pera Pellenc a développé le Filtr’Activ D, une technologie de filtration tangentielle à disques rotatifs.

Un 4x4 pour les caves particulières

« Le Filtr’Activ D optimise les rendements et permet de récupérer jusqu’à 92 % des volumes de bourbes avec intrants, comme 800 g/hl de charbon, de lies, de retentats ou de fonds de cuve. Il peut également traiter des moûts en fermentation. C’est la meilleure alternative à la filtration sous vide et autres systèmes utilisant des terres de diatomées » reprend Kévin Sanguy.

Le constructeur s’est associé avec Padovan pour concevoir des disques en céramique fixés d’une grande longévité sur des arbres rotatifs. Trois modèles permettent de filtrer de 50 à 200 hl par jour, en recirculation jusqu’à 0,1 micron.

« Comme le T, le Filtr’activ D est 100 % automatisé. Il peut tourner une semaine sans s’arrêter, avec un seul rinçage chimique », indique Jérôme Boucher. Donnant également de très bons résultats sur vin, le Filtr’activ D est une option intéressante pour les caves particulières. Pellenc la fait également tourner en prestation chez ses distributeurs.

Le vin n’est pas dépouillé

« C’est un 4x4 qui passe partout. Les disques tournent lentement, échauffant moins le vin, qui ne ressort pas dépouillé du tout à la dégustation » ajoute Kévin Sanguy.

Pera Pellenc propose aussi aux caves de coupler les deux machines. C’est le choix qu’a fait la cave coopérative de Canet sur Aude. « Il répond à notre besoin d’une meilleure durée de vie des membranes, d’une meilleure concentration des solides et d’une récupération maximale de jus clair » indique sa directrice.

En fonction des volumes traités, Pera Pellenc promet un retour sur investissement compris entre un et trois ans.

 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé