Accueil / Oenologie / Pera-Pellenc perfectionne son tri des raisins

Baies.a-ba
Pera-Pellenc perfectionne son tri des raisins

Le fabricant Pellenc, via Pera Oenoprocess, présente la troisième génération de Selectiv'Process Winery et Vision, des équipements d'égrappage et de tri de la vendange. Des ajustements techniques liés aux retours terrain.
Par Claire Furet-Gavallet Le 28 septembre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Pera-Pellenc perfectionne son tri des raisins
La nouvelle génération de l’égreneur-trieur Winery permet un nettoyage complet en 15 minutes au lieu de 45 minutes sur la précédente version. - crédit photo : Claire Furet-Gavallet
q

"Nous souhaitions proposer à nos clients encore plus de précision et de praticité" introduit Damien Debuf, commercial chez Pera-Pellenc. Après une première commercialisation en 2008 et une seconde génération en 2012, Selectiv'Process Winery et Vision s'offrent aujourd'hui un nouveau souffle. Pour commencer, elles arborent un nouveau nom : Integral'Winery et Integral'Vision, bien qu'elles restent "Winery" et "Vision" pour les intimes. 

Winery, égrenneuse-trieuse

Integral'Winery est un équipement qui égrenne la vendange manuelle et qui sépare les déchets verts, rafles, pétioles, feuilles, pépins et corps étrangers, des baies de raisin issues de vendange manuelle ou mécanique. Elle est composée de deux parties. "La partie haute, qui correspond à l'égrenneur. Il s'agit de modules d'égrennage linéaire à haute fréquence, ce qui est doux pour les baies. Elles restent intactes après cette opération. Sur cette partie technique, il n'y a pas eu de changement majeur" explique Damien Debuf. La partie basse correspond au tri des baies égrennées. "Là, nous avons changé la table vibrante d'égouttage et les rouleaux d'orientation. Ils étaient auparavant perpendiculaires à l'égrenneur, maintenant ils sont parallèles. Ce changement permet de mieux répartir la vendange sur la table vibrante qui achemine les baies vers les rouleaux. L'emprise au sol est également moins importante" note le commercial. Les rafles et les pépins sont collectés dans un même bac à déchets. Sur la précedente version, le fabricant avait calculé 99,8 % de propreté sur la vendange passée par Winery avec 95 % des pétioles éliminés. "Nous n'avons pas encore calculé ces données sur cette nouvelle version, mais ce ne peut qu'être encore mieux" ajoute Damien Debuf.

Mais le plus gros changement réside dans le nettoyage. "Auparavant, il fallait 45 minutes pour nettoyer Winery. Aujourd'hui, il faut seulement 15 minutes" décrit le commercial. En effet, via un bouton de la nouvelle interface, la machine s'ouvre automatiquement, tel un oiseau qui déploie ses ailes, pour laisser paraitre toutes les composantes des parties basses et hautes, prêtes à être passées au jet. "Avant il fallait démonter des blocs et se contortionner pour pouvoir nettoyer des zones étroites" se souvient Damien Debuf.

Sur les trois modèles de Winery, S, M et L, le débit pour une vendange manuelle est de 4 à 20 t/h et de 4 à 25 t/h pour une vendange mécanique. La nouvelle version sera exposée et disponible à la précommande au prochain Sitevi, tout comme celle de Vision. 

Vision, trieuse optique

Integral'Vision analyse les baies préalablement triées par Winery, via une caméra. Disposées sur un tapis bleu via une table vibrante, les baies sont éliminées par des buses d'air comprimé selon leur forme et leur couleur, évaluées non conforme par la caméra. "Le vigneron indique les paramètres souhaités via une nouvelle interface simple et intuitive". Le tapis circule à une vitesse de 2,4 m/seconde pour un débit de 12 t/h. "Nous avons changé l'éclairage halogène par de l'éclairage LED, qui consomme dix fois moins d'énergie et qui dure plus longtemps. Cela chauffe moins la vendange" explique Damien Debuf.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé