LE FIL

Intrants oenologiques

Quatre nouveautés pour les prochaines vinifications

Mercredi 31 juillet 2019 par Christelle Stef

Quatre nouveautés viennent enrichir la panoplie de l'oenologue.
Quatre nouveautés viennent enrichir la panoplie de l'oenologue. - crédit photo : Creative Commons Zero - CC0
Colle, réduction des sulfites, tannins ou mannoprotéines : des nouveaux produits font leur entrée sur le marché des intrants oenologiques.

Soufflet Vigne : Une PVPP sous forme de pellets

Soufflet vigne commercialise Vinextase œnologie, une colle à base de PVPP en pellets (granulés de 2 à 3 mm). Elle prévient l’oxydation des moûts et des vins. Selon Soufflet Vigne, sa spécificité réside dans sa formulation. Sa granulation a en effet été réalisée sous gaz inerte d’où la présence de micro-trous dans les granulés. « Dès la mise en solution, l’eau pénètre à l’intérieur, ce qui permet au produit de se dissoudre très rapidement », explique Sandrine Berty, Œnologue Technico Commerciale chez Soufflet Vigne. Ce produit ne forme pas de grumeaux. Sa mise en œuvre est donc rapide. « Il est aussi efficace que la PVPP en poudre et il n’est pas pulvérulent », assure Sandrine Berty. Autre avantage, il apporte de la brillance lorsqu’il est utilisé pour traiter les vins.

Vinextase Œnologie s’ajoute à la dose de 10 à 20 g/hl sur moût en fermentation et entre 5 et 20 g/hl sur vin. Attention à ne pas dépasser 80 g/hl qui est la dose maximale autorisée.

Le produit est vendu en sacs de 1 kg ou de 10 kg.

Lamothe-Abiet : Killbact pour réduire les sulfites

Lamothe-Abiet lance sur le marché Killbact, un produit à base de chitosane et de lysozyme. « On le recommande à partir du début de l’élevage pour contrôler les populations microbiennes, souvent dans un objectif de réduction du SO2 », explique Agnès Ruellan, la directrice technique de Lamothe-Abiet. Il peut s’utiliser sur tous les types de vin mais il vise en priorité les vins rouges avec élevage, notamment en barrique.

Il s’incorpore après la fermentation malolactique à la dose de 7 à 20 g/hl (dose maximale autorisée 35 g/hl). En cas d’utilisation après la détection de Brettanomyces, un soutirage 15 jours après peut s’avérer nécessaire. Il ne faut pas appliquer Killbact dans le mois précédant la mise en bouteille.

Killbact est conditionné en boîte de 500 g.

Lamothe-Abiet : Un tanin d’élevage pour les rouges

Tan’Excellence est un tanin d’élevage dédié aux vins rouges « auxquels il confère un équilibre harmonieux en améliorant la structure », explique Lamothe-Abiet qui le commercialise. Il se compose de tanins « de grande qualité » de différentes origines : tanins de chêne de qualité merranderie et de pépins de raisins. « Spécialement sélectionné pour les grands vins rouges après fermentation ou durant l’élevage, il stabilise durablement la couleur, favorise le vieillissement du vin en barrique et/ou en bouteille, protège le vin contre l’oxydation, agit sur la structure, la complexité et la longueur en bouche sans apporter d’amertume, participe à l’équilibre et l’élégance des vins », détaille Lamothe-Abiet. Il s’utilise entre 5 et 30 g/hl. Il est conditionné en sachet de 1 kg (carton de 10 kg).

Laffort : Mannofeel stabilise les vins

Mannofeel est un produit hautement purifié, riche en mannoprotéines issues de la paroi de S. cerevisiae. Selon Laffort qui le commercialise c’est le produit du marché qui en contient le plus (100 %). Il sert à stabiliser les vins. Mannofeel s’utilise en dernier traitement avant la mise en bouteille. «Pour les vins tranquilles, il s’incorpore avant la dernière filtration à l’aide d’une pompe doseuse ou d’un Oenodoseur sur des vins parfaitement collés et clarifiés. Pour les effervescents, il s’ajoute soit au tirage, soit lors du dégorgement dans la liqueur d’expédition», explique Sami Yammine, responsable de la gamme collage et stabilisation chez Laffort. Il s’utilise à la dose de 25 à 150 ml/hl selon la matrice. Selon la firme, il ne modifie pas la filtrabilité du vin et respecte la fraîcheur et le fruité des vins.

Mannofeel se présente sous forme liquide. Il est prêt à l’emploi. Il est proposé en bidon de 1 et de 10 litres.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé