Accueil / Comment aller plus loin dans l'utilisation des Biosolutions ? / Une stratégie efficace 100 % biocontrôle contre l’oïdium en vigne, c’est possible !

Lutter efficacement contre l’Oïdium

Une stratégie efficace 100 % biocontrôle contre l’oïdium en vigne, c’est possible !

Avec 97% des surfaces de vigne concernées par l’oïdium en 2021, moins de solutions disponibles, la gestion des résistances et les enjeux HVE, les viticulteurs ont besoin de solutions efficaces et durables. ARMICARB®, fongicide bio et biocontrôle, sans résistance connue à ce jour, fait ses preuves dans les parcelles depuis presque 10 ans. Il est plébiscité par ses utilisateurs.
Par DE SANGOSSE Le Lundi 10 janvier 2022
Partage

 Une stratégie efficace 100 % biocontrôle contre l’oïdium en vigne, c’est possible !
U
N FONGICIDE DE CONTACT BIOCONTRÔLE, BIO ET SANS RÉSISTANCE
 
ARMICARB® agit par contact sur le champignon pathogène. En provoquant la déshydratation des spores et des hyphes mycéliens, il assèche le champignon présent. Grâce à la neutralisation des enzymes produites par le champignon pour infecter la plante, il prévient tout nouvelle contamination. 
 


Préventif et stoppant, il s’utilise tout au long de la saison en association avec du soufre.
ARMICARB® est efficace en début de saison pour nettoyer l’oïdium présent des parcelles dites « à drapeaux », des cépages sensibles ou suite à une forte pression l’année précédente. Sa polyvalence lui permet de lutter efficacement contre l’oïdium et le botrytis à partir de fermeture de grappe.

En vigne, le produit est autorisé jusque 8 applications par hectare et par an. Grâce à son action multisite, il n’a aucune résistance connue à ce jour. 

UNE MATIERE ACTIVE BOOSTEE PAR UNE COMPOSITION EQUILIBREE
 
Pur, le bicarbonate de potassium, matière active de l’ARMICARB®, est rapidement lessivé.  Sa durée d’efficacité est donc limitée et ne permet pas de l’utiliser en préventif. Les cristaux mal répartis sur la végétation engendrent une perte d’efficacité.
 
La formulation d’ARMICARB® optimise son efficacité
Grâce à sa formulation contenant 85% de bicarbonate de potassium et 15% de co-formulants, ARMICARB® s’affranchit de ces contraintes. Les co-formulants mouillants permettent une répartition complète, homogène et sécurisée du produit. Les co-formulants adhésifs augmentent la résistance au lessivage et prolongent ainsi la durée de protection. 
 

UNE REPONSE CONCRETE AUX CAHIERS DES CHARGES

Listé biocontrôle et utilisable en agriculture biologique, ARMICARB®, contribue à la baisse de l’IFT conventionnel des programmes fongicides. Son absence de Limite Maximale de Résidus et de classement tox/écotox lui permettent de répondre à toutes les exigences de production. 

DES UTILISATEURS SATISFAITS

Thomas Rieflé, vigneron dans le Haut Rhin « Avec l’ARMICARB®, l’oïdium a été arrêté sans brûlures ».
André Serex, vigneron en Suisse « Je suis assez satisfait de l’ARMICARB® pour réduire les doses de soufre ».
« 3kgs d’ARMICARB®+ 2 à 6 kg de soufre positionné en pré ou post floraison permettent de contrôler l’oïdium tout en diminuant les doses de soufre » explique Johanna Sigel, chef marché vigne chez De Sangosse

Avec la solution de biocontrôle ARMICARB®, les viticulteurs peuvent maintenir une protection anti oïdium efficace sans risque de résistance grâce à des vertus décuplées par une formulation exclusive.

Pour en savoir plus

ARMICARB® – AMM n° 2110059 – 850 g /kg de bicarbonate de potassium – ®Marque déposée de Church & Dwight, Détenteur de l’AMM : DE SANGOSSE
P260 : Ne pas respirer les poussières. P262 : Eviter tout contact avec les yeux, la peau ou les vêtements. P280 : Porter des gants de protection et des vêtements de protection. P501 : Eliminer le contenu/récipient conformément aux réglementations locales/ nationales. SP1 : Ne pas polluer l’eau avec le produit ou son emballage. Ne pas nettoyer le matériel d’application près des eaux de surface. Eviter la contamination via les systèmes d’évacuation des eaux à partir des cours de ferme ou des routes.  SPe3 : Pour protéger les organismes aquatiques, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport aux points d’eau. SPe3 : Pour protéger les arthropodes non cibles, respecter une zone non traitée de 5 mètres par rapport à la zone non cultivée adjacente.
EUH401 : Respecter les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement

Précédent
Li700® STAR pour un désherbage haute PERFORMANCE
Suivant
Vous pouvez contrôler l’oïdium avec un soufre 100 % d’origine agricole
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé