Accueil / Commerce/Gestion / -1,6 %, les foires aux vins d’automne limitent la casse
-1,6 %, les foires aux vins d’automne limitent la casse
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Bilan
-1,6 %, les foires aux vins d’automne limitent la casse

N’échappant pas aux effets de la déconsommation, de l’inflation et des tensions d’approvisionnement, l’évènement commercial résiste plus que les ventes de fond de rayon, très attaquées cette année.
Par Alexandre Abellan Le 10 novembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
-1,6 %, les foires aux vins d’automne limitent la casse
- crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
A

vec 139,5 millions d’unités vendues pour 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, le bilan des foires aux vins d’automne en grande distribution enregistre des baisses de 4,1 % en volume et de 1,6 % en valeur par rapport à la bonne édition 2021 selon les derniers chiffres du panel ScanTrak de Nielsen (ventes mesurées du 29 août au 23 octobre 2022).  Évoquant « un recul léger » de l’activité, les analystes de Nielsen soulignent que « la FAV 2022 résiste mieux que la tendance de décroissance sur l'univers vins/champagnes que l'on observe en 2022 ». Soit un recul de 4,1 % du chiffre d'affaires du rayon des vins tranquilles et effervescentes sur l'année glissante, quand le repli est de 1,6 % pour l'évènement automnal.

La FAV 2022 confirme les dernières tendances : l’inflation accentue la chute des achats de champagnes (-8,5 % en valeur) et soutient les vins mousseux (+4,3 %) ; la déconsommation de vins rouges (-3,1 %) reste forte avec un repli marqué sur les appellations Bordeaux (-2,3 % en valeur), mais aussi sur les vins de Bourgogne (-16,7 %, une chute sans doute davantage liée aux petites disponibilités et flambée des prix) ; les conséquences de la petite récolte 2021 et des tensions sur les bouteilles transparentes peuvent expliquer le léger repli des vins blancs (-0,6 %) ; l’ambiance estivale de cette rentrée soutient le développement des rosés (+1,9 %).

Assortiment

« Les problèmes exogènes liés aux récoltes, problèmes climatiques, pénurie de verre, etc. ont pu jouer sur l'assortiment des vins en magasin, qui est fortement réduit cette année » note Nielsen, relevant des baisses fortes en hypermarchés et supermarchés sur les nombres de références de vins tranquilles disponibles en moyenne (par exemple 640 références en rouge en hyper cette FAV, contre 725 l’an passé).

En 2022, les ventes en FAV représentent 17,4 % des ventes annuelles de vins tranquilles et effervescents, ce qui est globalement stable sur les dernières années. Les principaux vins proposés en assortiment de FAV sont Bordeaux (25,6 %), Languedoc-Roussillon (20 %), Vallée du Rhône (12,6 %), vallée de la Loire (9,7 %), Provence et Corse (8,7 %), Sud-Ouest (7 %), Bourgogne (6,9 %), Alsace (3,7 %)…

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé