Accueil / Viticulture / Les Vignes Semi-Larges pourront se déployer en AOC Champagne
Les Vignes Semi-Larges pourront se déployer en AOC Champagne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Cahier des charges
Les Vignes Semi-Larges pourront se déployer en AOC Champagne

Désormais validé, le nouveau cahier des charges de l’appellation effervescente doit être publié par le ministère pour être pleinement applicable.
Par Alexandre Abellan Le 09 septembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les Vignes Semi-Larges pourront se déployer en AOC Champagne
La conduite en VSL a été testé pendant 15 ans dans le vignoble champenois. - crédit photo : SGV
R

éuni ce 8 septembre, le comité national des vins AOP de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) valide la modification du cahier des charges des appellations Champagne et Coteaux Champenois. Les critiques formulées pendant les deux mois de Procédure Nationale d’Opposition (PNO), ont été écartées par le comité après étude des réponses de l’Organisme de Défense de Gestion (ODG). Sujet clivant, l’introduction des Vignes Semi-Larges (VSL, avec 2 mètres d’entre-rangs, une hauteur de palissage de 2 m et une montée des têtes de souche) est validée suite au rappel par l’ODG d’études menées sur le long-terme pour connaître les impacts de cette conduite (avec des essais lancés depuis 1995) et d’un temps conséquent de débat dédié dans le vignoble (avec une succession de réunions d’information avant le vote de l’été 2021).

Pour ses promoteurs, la conduite en VSL serait un outil viticole d’adaptations au changement climatique (en réduisant la sensibilité au gel, à la contrainte hydrique…) et à la transition agroécologique (travail du sol facilité, réduction des traitements…), tout en maintenant les typicités qualitatives des vins de Champagne (en témoignent des dégustations à l’aveugle) et un équilibre économique opérationnel (la baisse des rendements liée à l’enherbement et au moindre nombre de pieds à l’hectare étant compensée par une réduction des coûts). Ombres au tableau, des sensibilités à la grêle et à l’échaudage sont relevés par le Comité Champagne qui a mené les tests pendant 15 ans.

Cépage résistant

Le nouveau cahier des charges de l’appellation Champagne va également permettre de planter et tester en AOC la variété voltis, un cépage résistant au mildiou et à l’oïdium obtenu par l'INRA (ResDur1). Ce qui permettrait de réduire drastiquement les traitements phytos, notamment à proximité de riverains. Le ministère de l’Agriculture doit désormais publier un arrêté d’homologation du cahier des charges.

« On peut intégrer voltis et planter des VSL : c’est parti » résume Maxime Toubart, le président du Syndicat Général des Vignerons de Champagne (SGV).

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente / Charente-Maritime / Deux-Sèvres ... - CDI
Côte-d'Or - Alternance/Apprentissage
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé