Accueil / Viticulture / Vignes semi-larges et cépage résistant pour l'avenir du Champagne

Les urnes ont parlé
Vignes semi-larges et cépage résistant pour l'avenir du Champagne

Le conseil d'administration du Syndicat Général des Vignerons vote majoritairement pour l'autorisation des vignes semi-larges en Champagne, ainsi que pour d'autres mesures agro-environnementales, dont l'introduction du cépage Voltis.
Par Aude Lutun Le 29 juillet 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vignes semi-larges et cépage résistant pour l'avenir du Champagne
Un aperçu des VSL dans le vignoble champenois de demain. - crédit photo : SGV (pleine végétation en VSL)
A

vec 34 voix sur 50, le conseil d’administration du Syndicat Général des Vignerons de Champagne (SGV) adopte l’intégration de quatre mesures agro-environnementales dans le cahier des charges de l’AOC Champagne. « C’est une journée importante, se félicite Maxime Toubart, président du SGV. Ce vote net montre que la Champagne avance sur les sujet environnementaux ». Outre les emblématiques et clivantes vignes semi-larges (VSL pour les intimes), d’autres mesures structurantes ont été votées ce matin : la possibilité de densifier la plantation, l’introduction à titre expérimental du cépage Voltis, une variété résistante au mildiou et à l'oïdium*, dans la limite de 5 % des surfaces d’une exploitation, l’obligation de traiter les plants à l’eau chaude et l’interdiction de détruire les couverts hivernaux du 30 novembre au 31 janvier.

« Il nous faut aller plus loin, poursuit Maxime Toubart. Je pense notamment à la gestion de l’eau et à l’irrigation. Certes, cette année la Champagne ne manque pas d’eau. Mais sur ces dix dernières années, nous observons un stress hydrique. Il faut absolument continuer d’expérimenter. Le climat et les attentes des consommateurs évoluent rapidement ! »

Chardonnay rose et transvasement

Le conseil d’administration a également voté pour l’ajout du cépage chardonnay rose et la possibilité de transvasement pour certains contenants.


 

* : La nouvelle politique agricole commune va permettre aux AOC d'intégrer ces nouvelles variétés.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé