Accueil / Edito / Coupe de jeune
Coupe de jeune
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Coupe de jeune

Par Alexandre Abellan Le 01 juillet 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Coupe de jeune
C

ampagne de vignerons et champagne de communication : le Syndicat Général des Vignerons de Champagne va marquer les esprits avec de nouvelles affiches résolument contemporaines. Après les scènes de consommation de vins effervescents en toute occasion (du croque-monsieur au donut), l’AOC tire le portrait décalé de 6 producteurs (arborant cacatoès, masse, tatouage… et toujours une coupe au centre). En cours de déploiement national, cette campagne rompt avec l’image d’Épinal du récoltant caché derrière ses vignes ou terré dans ses caves. Pas de filtre sépia, mais des couleurs vives pour un parti-pris créatif valorisant des personnalités atypiques. Une approche résolument moderne pour mettre à l’honneur la vitalité des vignerons et vigneronnes, dans la diversité de leurs profils et parcours. De quoi désacraliser et rendre accessible un univers du vin qui peine à se renouveler, entre poids des traditions et barrière de la culture. Très inspiré des réseaux sociaux, ce nouveau langage peut inspirer une filière qui se fait tailler des croupières par des boissons alcoolisées jouant l’accessibilité, comme les bières et spiritueux.

Autre exemple de coup de jeune dans la façon de parler du vin pour en transmettre la culture : l’École du vin lors de la dernière édition de Bordeaux Fête le Vin. Véritable laboratoire à ciel ouvert, cet outil de formation a proposé une succession d’évènements où l’expérience prend le pas la sur formation. Si le classique atelier "fromages et vins" mobilise toujours l’intérêt des consommateurs, l’idée de proposer des moments décalés attire de nouveaux amateurs. La "table de curiosités" proposait ainsi des dégustations géosensorielles (avec les consultants de Stéphane Derenoncourt), un apprentissage pratique des concepts de la biodynamie (via le calendrier lunaire), des vins accompagnés de plats réalisés à partir des plantes présentes sur le vignoble (un herbier complétait le dispositif), une projection dans le vignoble et les aliments de 2050 (notamment avec des insectes)… Autre idée détonante : transformer un atelier d’assemblage en cours de cocktail. Le grand mix pour rajeunir la filière vin.


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Mitsou Le 01 juillet 2022 à 13:27:12
"Être dans le vent, une ambition de feuille morte" .WoodyAllen pourrait faire réfléchir quelques communiquants en mal d'inspiration qui vendent du rêve à leurs donneurs d'ordres mais pas aux consommateurs .
Signaler ce contenu comme inapproprié
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente / Charente-Maritime / Deux-Sèvres ... - CDI
Côte-d'Or - Alternance/Apprentissage
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé