Accueil / Commerce/Gestion / Les vins français à la reconquête des États-Unis

Fiche pays
Les vins français à la reconquête des États-Unis

La levée des taxes Trump et la réouverture de la restauration favorisent les ventes de vin français sur le marché américain qui poursuit ses mutations de consommation et de distribution.
Par Alexandre Abellan Le 17 janvier 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les vins français à la reconquête des États-Unis
« Les importateurs sont moins hésitants à considérer de nouveaux fournisseurs français, depuis le changement de présidence ainsi que la levée des taxes » analyse Manilay Saito. - crédit photo : DR
A

près avoir connu de sacrés trous d’air en 2020, les exportateurs de vins français renouent avec la croissance aux États-Unis (voir infographies ci-dessous). Sans pour autant retrouver leur première place d’avant-crise. « Les Italiens ont détrôné la France depuis la double peine Taxes Airbus et Covid. À la suite de la levée des taxes, on a pu observer un regain en 2021 des exportations françaises de manière globale, vers les Etats-Unis » explique Manilay Saito, la cheffe du pôle vins en Amérique du Nord pour l’agence Business France. De plus, « avec la réouverture des restaurants sur le marché, la consommation de vin français y est favorisée, ce canal de distribution étant le premier débouché pour les vins français à forte valeur » souligne l’experte, ajoutant qu’« on consomme beaucoup à la maison depuis la crise covid, mais les bars et restaurants restent les lieux privilégiés des consommateurs ».

Entre tendances d’avant et monde d’après coronavirus, le marché américain reste friand de vins domestiques, dans la mouvance du consommer local renforcé par la crise sanitaire. « La majorité des ventes vin observées pour ce dernier trimestre et fin d’année se sont concentrées dans des vins domestiques, et notamment de Californie » pointe Manilay Saito. Autre tendance conservée et renforcée : réduire l’impact sur la santé des boissons alcoolisées. Sont donc plébiscités les vins à faible degré d’alcool, ou même à 0 alcool (low/no), ainsi que les vins en bio, biodynamie, nature, sans sulfites ajoutés… « Tout ce qui a trait au bien-être et au mieux boire » résume l’experte.

Remise en cause du système des trois tiers

Accentué par la crise covid et les confinements, le développement des ventes en ligne est un phénomène de fond pour la vente de vins aux États-Unis. « Les consommateurs continuent de se fournir en vins largement en ligne, avec l’explosion du digital depuis 2020 » note Manilay Saito, qui note un impact sur la structuration du marché américain. « La crise covid remet en cause le système des trois tiers. On a vu naître LibDib par exemple, un distributeur à guichet unique pour les marques importées ou non importées, souhaitant vendre directement auprès du consommateur américain » pointe l’experte, notant que « c’est une tendance de fond pour l’avenir, mais qui ne va pas pour autant s’accélérer, mais se construire tout doucement [alors que] d’autres plateformes voient le jour*, notamment le Direct To Consumer (DTC). »

En ébullition, le marché américain est-il pourtant accessible à de nouvelles étiquettes de vins français ? « Il est moins aisé aujourd’hui pour un opérateur n’ayant jamais vendu de vin aux US de trouver un partenaire actuellement, mais pas impossible ! » analyse Manilay Saito, qui souligne que si l’établissement d’un premier contact prend plus de temps (notamment avec l’écoulement de stocks avec la réouverture du réseau CHR), « les importateurs demeurent curieux et prêts à considérer, pour le futur, des produits différenciants. L’enjeu est d’investir du temps pour parvenir à accrocher l’intérêt d’un importateur et établir une conversation dans la durée, avant de pouvoir voir des commandes concrètes » conclut l’experte.

Pour en savoir plus sur ce marché, cliquer ici.

 

* : Par exemple « avec les wineries américaines qui envoient directement auprès du consommateur américain du vin », ainsi que « des wine club, gérés par des importateurs » et « des cavistes indépendants et chaînes de supermarchés qui investissent davantage dans le développement de leur site internet marchand ».

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé