LE FIL

Nouveau groupe, nouvelle stratégie

Vinexposium mise sur les conventions d’affaires, à commencer par Vinexpo Bordeaux

Lundi 14 septembre 2020 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 15/09/2020 17:43:31

18 mois après sa prise de fonction, Rodolphe Lameyse affiche la satisfaction de la restructuration de Vinexpo en partenariat avec Comexposium. Pour l’avenir, ses maître mots sont résilience et engagement.
18 mois après sa prise de fonction, Rodolphe Lameyse affiche la satisfaction de la restructuration de Vinexpo en partenariat avec Comexposium. Pour l’avenir, ses maître mots sont résilience et engagement. - crédit photo : Rodolphe Lameyse (Jean-Bernard Nadeau)
En avant-première, Rodolphe Lameyse, le directeur général du nouveau groupe évènementiel, fait le point sur son offre musclée et réinventée de salons dédiés à la promotion des vins et spiritueux. Avec un nouvel angle sur les rendez-vous business sur les marchés, pour gagner en souplesse face aux incertitudes du coronavirus.

Quoi de plus frustrant, et démoralisant, pour un organisateur d’évènements que de se voir contraint de les reporter et numériser ? « Dans l’industrie [des salons], on passe son temps à anticiper et préparer : depuis quatre mois on fait et défait [à cause de la crise sanitaire] » résume Rodolphe Lameyse, le directeur général des salons Vinexpo, qui vient de prendre la tête du nouveau groupe Vinexposium. Si l’organisateur de salon ne cache pas sa frustration d’annuler sans interruption des évènements sous la pression du coronavirus (le dernier en date étant Vinexpo Shanghai), il ne cache pas son ambition pour le nouveau-né Vinexposium.

Créé ce premier août 2020, cette fusion des salons vins et spiritueux de la Chambre du Commerce de Bordeaux et de Comexposium réunit sous un même toit les rendez-vous Vinexpo de la CCI (soit Vinexpo Bordeaux, Paris, Hong-Kong, Shanghai et Explorer) et pour Comexposium les rendez-vous d’affaire World Wine Meetings, les salons World Bulk Wine Exhibition et Wine Paris (fusion de Vinisud et de Vinovision en 2019). Débuté lors du salon Vinexpo Bordeaux 2019 (avec la colocalisation de Wine Paris et Vinexpo Paris), le travail de rapprochement s’est achevé « avec succès, en dépit d'un environnement compliqué » souligne Rodolphe Lameyse, désormais entouré d’une équipe dirigeante issue de Vinexpo et Comexposium (voir encadré).

Concurrencer ProWein

Ciblant sans équivoque le leader allemand ProWein (Messe Düsseldorf), Vinexposium affiche l’ambition de devenir le champion mondial de la promotion des vins et spiritueux par des salons et convention d’affaires. Pour y parvenir, sa stratégie repose sur quatre axes : organiser des salons de vin (Wine Paris & Vinexpo Paris, les salons Vinexpo Shanghai, Hong-Kong et New York), proposer une offre dédiée aux spiritueux (Be Spirits, qui va s’étoffer sur le "craft" pour accueillir les bières et cidres artisanaux), se renforcer sur la niche des vins en vrac (World Bulk Wine Exhibition, à Amsterdam et Yantai) et développer des rendez-vous d’affaire (World Wine Meetings, Vinexpo Explorer, lancement des WOW! Meetings pour les vins bio, en remplacement du stand World of Organic Wine...).

Inédit, ce dernier pilier s’inscrit dans le tournant stratégique de la tournée Vinexpo annoncée pour 2021, qui va prendre la forme de rendez-vous d’affaires se déroulant sur plusieurs marchés clés. Pour Rodolphe Lameyse, il s’agit d’anticiper les enjeux sanitaires de 2021, en s’assurant la garantie que les évènements pourront se tenir, en respectant les jauges de participants dans un cadre professionnel sécurisé. Evoquant une « année de salons en ombres chinoises », le directeur de Vinexposium inscrit le salon historique Vinexpo Bordeaux dans cette nouvelle orientation, mettant, comme annoncé, un terme au format habituel.

Bordeaux Fête le Vinexposium

Le rendez-vous bordelais prendrait la forme d’une convention d’affaires dans la ville, en se focalisant sur vignes et vignobles engagés. Soit l’axe de communication actuellement déployé par le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux (cliquer ici pour en savoir plus). Actuellement en discussion, l’évènement professionnel Vinexpo Bordeaux pourrait se tenir sur quatre jours, en amont des festivités grand public de Bordeaux Fête le Vin (reporté du 17 au 20 juin 2021).

« Il n’y a pas d’enjeu de taille critique pour une convention d’affaires. On peut aller sur des marchés matures, comme être à l’avant-garde, sur des marchés en développement, comme l’Inde, ou difficiles, comme le Japon » analyse Rodolphe Lameyse, pour qui « il faut multiplier les conventions d’affaires pour offrir des solutions à nos clients, l’enjeu sera de mobiliser les acheteurs ». Il faut dire que des évènements de prospection à l’export existe sont déjà assurés par des syndicats de promotion (comme l’Union des Grands Crus de Bordeaux) ou des structures nationales (comme Business France).

"La filière ne peut se passer de rencontres physiques"

Pariant sur les conventions d’affaires, Vinexposium ne mise pas sur les les évènements virtuels pour faire du business (comme HopWine ou VinoVirtual. « En tant que professionnel, je suis sceptique sur le business model qui est derrière. C’est aujourd’hui un pis-aller dans la filière, qui ne peut se passer sur le long terme de rencontres physiques. Nous verrons si cela fonctionne, quitte à envisager des partenariats ensuite » estime Rodolphe Lameyse.

N’ayant pas pour priorité de numériser ses évènements, Vinexposium va concevoir un portail digital à son nom pour organiser et diffuser en ligne des webinaires, conférences et masterclasses. Le premier essai de cette formule aura lieu avec Vinexpo Shanghai, annulé cette fin 2021. « La quarantaine est obligatoire, les déplacements internes et le trafic aérien sont limités… Autant d’indicateurs qui nous ont conduits à prendre cette décision » résume Rodolphe Lameyse, qui bascule l’édition 2020 sur l’angle de la mise en avant digitale et remet à plat son calendrier d’évènements en Asie pour 2021. En espérant faire et plus défaire pour espérer refaire.

 

Les équipes de Vinexposium

Sortis des rangs de Vinexpo, on trouve à la tête de Vinexposium Rodolphe Lameyse, qui prend la direction générale du groupe, Laurent Bos pour piloter les rendez-vous d’affaires et Catherine Etchart pour la direction commerciale du groupe. Venant de Wine Paris, Pascale Ferranti prend la direction du salon Wine Paris Vinexpo Paris, Ahmad Monhem la direction générale adjointe de Vinexposium et Anaïs Égré la direction marketing et communication du groupe.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé