LE FIL

Phytos, biodiversité, cycle de vie…

Le vignoble bordelais distingue ses bonnes pratiques

Mercredi 09 septembre 2020 par Alexandre Abellan

Les trophées ont été remis ce 7 septembre à Bordeaux.
Les trophées ont été remis ce 7 septembre à Bordeaux. - crédit photo : Michael Boudot
Visant l’effet d’entraînement interne et la communication positive externe, les trophées du conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux permet de mettre en lumière les initiatives vertueuses.

Présentant les 16 vainqueurs de sa deuxième édition des trophées Bordeaux Vignoble Engagé, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux poursuit son « coming-out » en matière d’innovations agroenvironnementales. Soutenu par le groupe Sud Ouest (et sa revue Terre de vins), cette opération de faire-savoir sur le savoir-faire environnemental des opérateurs bordelais se calque sur les thématiques de la démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) initiée ce début d’année (cliquer ici pour en savoir plus). Ayant reçu 275 candidatures cette année (pour 255 l’an passé), les trophées Bordeaux Vignoble Engagé récompensent cinq vainqueurs d'or parmi une pléiade d'initiative durable.

Ont reçu l’or dans la « catégorie Nature et Respect : réduction de l'usage de pesticides » le château Lapelletrie (qui « n'utilise plus que le souffre et le cuivre comme matières actives »), dans la « catégorie Faune et Flore : protection et recours aux auxiliaires naturels de la vigne » le château Nodot (propriété en biodynamie faisant appel à des chevaux travaillant sans mors), dans la « catégorie Vivre Ensemble : formation et bien-être au travail, relations avec le voisinage » les vignobles Rousseau (pour ses fiches expliquant les travaux à chaque nouvel employé), dans la « catégorie Empreinte : réduction de l'empreinte environnementale (économie d'eau et d'énergie, gestion des déchets et effluents) » le négoce Antoine Moueix (pour ses analyses de cycle de vie) et dans la « catégorie Innovation et Avenir : investissements en Recherche et Développement » les vignobles Ducourt (pour leurs essais sur quatre cépages résistants au mildiou et à l’oïdium depuis quatre ans). Un coup de cœur est également remis par le jury pour la démarche collective du Syndicat des Côtes de Bourg (dont l’AOC ne sera accessible qu’aux vignerons certifiés Haute Valeur Environnementale, HVE).

Plan de communication

En soutien de ces trophées, le journal Sud Ouest publie un supplément "Bordeaux veut aller plus loin", tandis que le CIVB réalise des reportages faisant la promotion des lauréats. Ces derniers peuvent également utiliser un kit de communication pour mettre en avant leur trophée.

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé