LE FIL

Record

« Bordeaux va connaître son millésime le plus précoce »

Mercredi 05 août 2020 par Marion Bazireau

Dans le Beaujolais, les vendanges vont démarrer autour du 20 août.
Dans le Beaujolais, les vendanges vont démarrer autour du 20 août. - crédit photo : Etienne Ramousse
Certains viticulteurs bordelais vont vendanger avec trois semaines d’avance. La précocité se confirme aussi dans le Languedoc. Généreuse en volume, la récolte s'annonce aussi qualitative.

« Bordeaux va connaître son millésime le plus précoce » assure Nicolas Dutour, œnologue pour les laboratoires Dubernet. « Les sommes de températures y sont les mêmes que dans le Languedoc, et, cette année, c’est toujours le Sud-Ouest qui a battu des records de chaleur » précise-t-il. Certains viticulteurs pourraient démarrer les vendanges avec trois semaines d’avance.

Dans le Sud-ouest, la chaleur et le manque d’eau ont localement entrainé un blocage de la véraison, comme le signale le BSV néoaquitain.

A Cognac, alors que les baies d’ugni blanc commencent juste à ramollir, la chaleur a déjà provoqué des grillures. Même chose à Gaillac, où de nouveaux symptômes d’échaudage sont observés sur de nombreuses parcelles, avec, parfois, des « pertes conséquentes. »

Ce n’est pas le cas dans le Languedoc. L’été a été moins humide qu’en 2011, 2013 ou 2018. « Mais 2020 reste l’un des millésimes les plus arrosés que nous ayons connu » rappelle Nicolas Dutour. « La pluviométrie a été particulièrement importante au printemps, poursuit-il. Les mois de janvier, mars, et avril ont aussi connu des températures très élevées. Ces deux facteurs ont accéléré la pousse de la vigne. »

2020 juste derrière 2017 dans le Languedoc

Juillet a signé un retour à des valeurs moyennes. Début août, seul le Gard a connu un coup de chaud, mettant à mal quelques parcelles sur des sols superficiels. « Le phénomène a été plus court et bien moins préjudiciable qu’en juin 2019 » poursuit Nicolas Dutour.

Les réserves hydriques de la région sont bonnes et la vigne se porte bien. Au final, 2020 devrait être le deuxième millésime le plus précoce de la décennie, 4 à 5 jours derrière 2017.

Les vignes languedociennes sont vigoureuses. « La végétation permet aux raisins de murir à l’ombre. Ils présentent des potentiels en sucre élevés, mais également de fortes concentrations en acides malique et tartrique » indique Nicolas Dutour.

« Les rouges vont vite atteindre les 13 ou 14 degrés potentiels, sans que la maturité phénolique n’ait autant d’avance. » Les viticulteurs vont devoir être vigilants dans le choix de la date de vendanges.

"Le poids des baies en hausse de 29% "

Les contrôles réalisés dans le Languedoc prédisent un volume de récolte important. L’Institut Coopératif du Vin n’avait pas vu de si grosses baies depuis 2012. Sur son réseau de parcelles, leur poids est en hausse de 29% par rapport à 2019 ou 2016.

L’extraction des jus est bonne, laissant présager des pressurages faciles. « Après une saison intense, les viticulteurs bordelais qui ne se sont pas laisser déborder par le mildiou ou l’oïdium vont aussi réaliser une belle récolte » reprend Nicolas Dutour.

Situation plus mitigée dans le Beaujolais

Dans le Beaujolais, la belle sortie de grappe promettait une récolte très généreuse. « Mais le manque d’eau fait chuter le poids des baies depuis plusieurs semaines et nous tablons désormais sur une récolte moyenne en volume. Le phénomène est bien visible dans les parcelles plantées sur les collines granitiques » témoigne Dominique Piron, le président de l’interprofession.

La sécheresse y a également ralenti la maturation. « Le coup de fraîcheur de début août nous a fait du bien. Le millésime reste précoce, mais nous n’aurons pas autant d’avance que nous l’imaginions il y a quelques mois » poursuit Dominique Piron.

L’acidité des raisins reste élevée. « Nous allons pouvoir attendre une belle richesse en sucres et une bonne maturité phénolique pour récolter. » Les vendanges devraient démarrer autour du 20 août.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé