Bonjour, vous êtes 118 737 à nous lire chaque semaine. Merci à vous !
Si vous préférez lire la e-lettre en ligne, cliquez ici
LA E-LETTRE de la filière
N° 1121 | 28-02-2020 Espace abonnement
À LA
UNE
28 février 2020 Entreprises
Alsace : Condamnation avec sursis dans l'affaire Albrecht
Jugé à Colmar en novembre 2019, le négociant Jean Albrecht a été condamné le 27 février à du sursis pour banqueroute et abus de bien social. La plupart des 137 vendeurs(...)
MARKETING
27 février 2020 Marketing
En blanc et rosé : Grands Chais de France dynamite la bouteille de vin alsacien pour en dynamiser la vente
Sous sa marque Arthur Metz, le groupe GCF modernise le packaging des blancs et rosés d'Alsace en s'émancipant du poids des traditions et en s'inspirant du packaging(...)
 
26 février 2020 Marketing
Sweet child o'wine : Comment hard rock et grand cru classé font un bon album-concept
En tout cohérence, un château de Saint-Emilion joue sur les codes de son étiquette pour créer une édition limitée rencontrant l'intérêt du marché.(...)
 
25 février 2020 Marketing
Ils "sont là" : La nouvelle communication des vins du Roussillon
L'interprofession des vins du Roussillon a présenté sur son stand à Wine Paris une nouvelle signature collective « Les Roussillon sont là », conçue comme une marque(...)
 
DISTRIBUTION
24 février 2020 Distribution
Grande distribution : Le vrai problème du vin, c'est son fond de rayon
Pour Eric Marzec, directeur d'unité chez IRI, la fin des promotions liées à l'entrée en vigueur de la loi Egalim n'est qu'en petite partie responsable des baisses(...)
 
26 février 2020 Marketing
Consommation : Les foyers français se détournent des vins tranquilles
Claire Piat, directrice de la division boissons fraîches chez Kantar, décrypte la baisse de consommation des vins par les français. Elle intervenait dans le cadre(...)
 
28 février 2020 Distribution
Vin de cépage : Cahors promeut ses malbecs grâce à 200 cavistes
La première opération dans le réseau traditionnel de l'appellation cadurcienne cible les prescripteurs et consommateurs.(...)
 
ECHOS DU MONDE
28 février 2020 Viticulture
Lutte contre la flavescence dorée : La filière Cognac valide le piège connecté EGleek
Après 3 ans d'expérimentations, le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) se dit satisfait du piège connecté EGleek. Ce compteur affiche un taux de(...)
 
28 février 2020 Conjoncture
Les catastrophes se suivent : Les exportations australiennes durement frappées par le coronavirus en Chine
Alors que le secteur vitivinicole australien se remettait progressivement de plusieurs années de crise de surproduction et de déficit d'image, il doit désormais(...)
 
26 février 2020 Marketing
À date : ProWein serein face au coronavirus
Entre ses visiteurs chinois et ses exposants italiens, le salon allemand ne se laisse pas aller à l'inquiétude et veut désamorcer toute rumeur sur l'annulation ou(...)
 
Édito
Prowein sous Covid-19
L’épidémie de Covid-19 se répand désormais en Europe. Et c’est les uns après les autres que les grands rassemblements sportifs et professionnels sont annulés. A deux semaines de l’ouverture de Prowein, les organisateurs se veulent rassurants : le salon aura bien lieu. Mais, au vu des évolutions rapides (le district de Heinsberg, situé à 50 km de Düsseldorf, a été placé en quarantaine ce jour : 20 cas de coronavirus y ont été détectés), l'interrogation sur son maintien reste tenace. Il y a de l’inquiétude dans l’air car son annulation serait un coup dur de plus porté au commerce du vin. Les flux commerciaux vers l’Asie sont en chute libre. Et tout le monde en souffre à l’instar de l’Australie. La crise sera-t-elle jugulée suffisamment rapidement comme avec le SRAS ? Si, fin mars, l’épidémie est contenue, il peut y avoir un rebond des achats, a estimé Antoine Leccia 12 février au salon Vinexpo. Les derniers décomptes chinois laissent supposer un début de baisse de la transmission de la maladie.   Lire la suite et réagir...


METEO DES VIGNES
Météo des vignes


ANNONCE
intervignes
intervignes
Parcelles de vignes AOC MARGAUX
Sur un ilot de 1Ha 70a 14ca, 3 parcelles de vignes en appellation MARGAUX pour 1Ha47a...
>> Consulter les 645 offres


AGENDA
Le 17 mars 2020
Environnement Santé Société : Les œnologues face aux nouveaux défis
Aumelas - Le 17/03/2020
Connaître la filière vin: économie et règlementation
Gradignan - Le 16/03/2020
Réunion d'information : Mastère Spécialisé Manager de domaines viticoles


>> Voir tous les événements


Les chiffres
150 : c’est l’âge vénérable du Concours général agricole. Découvrez tous les résultats du concours vin en cliquant ici.
400 : c’est l’âge tout aussi vénérable du Château Pennautier (AOP Cabardès). Miren de Lorgeril et son époux Nicolas ont préparé un programme de festivités pour honorer cet anniversaire.
65 millions d’euros : c’est le chiffre d’affaires d’Ochidées Maisons de vin en 2019. Il est en baisse de 5 millions d’euros par rapport à 2018. Découvrez ici pourquoi.


GENS DU VIN
Un an après sa consécration, rencontre avec Marc Almert
26 février 2020 Vitisphere TV
Des nouvelles : Un an après sa consécration, rencontre avec Marc Almert
Vitisphere a rencontré, en vidéo, le meilleur sommelier du monde 2019, Marc Almert, lors de Wine Paris - Vinexpo Paris. Echanges sur ses activités et ses projets, (...)
 
Laurent Mayoux rejoint l
28 février 2020 Gens du vin
Languedoc : Laurent Mayoux rejoint l'INAO
L'ancien secrétaire du CTPS vigne rejoint le service de suivi national des dossiers de délimitations des aires AOC. (...)
 
Disparition de Daniel Benharros, homme de vin et de médias
25 février 2020 Gens du vin
De Gault & Millau au Figaro : Disparition de Daniel Benharros, homme de vin et de médias
Mentor et soutien de nombreux critiques, et pas des moindres, le régisseur publicitaire a pesé dans l'ombre des rédactions nationales sur la visibilité du vignoble (...)
 
Autant le dire
En réaction à l’article, « Face au coronavirus, inquiétude des opérateurs de la filière viticole bordelaise», Robert Riblet écrit :  Mort de la Poule aux œufs d'OR ! Le Coronavirus fait des victimes humaines, mais il en fait également parmi nos entreprises Nationale comme l'hôtellerie, la filière viticole et d'autres… Consterné, je donne en exemple le cas traité ce matin sur RTL vers 6:00. C'est le cas d'un Hôtelier de Besançon qui depuis plusieurs années, semble avoir oublié sa clientèle Française à revenus plus modestes. Et cela, parce que trois cars de touristes Chinois remplissaient chaque jour 90% de ses chambres. Comme le disait l'intervenant sur RTL «Les Chinois dépensent beaucoup d'argent». Cet Hôtelier "comme bien d'autres" a donc joué à la roulette en mettant tous ses œufs dans le même panier. Une faute professionnelle basée sur toujours plus de profits. Selon l'intervenant, depuis un mois, cet hôtelier ne voit plus un seul Chinois et toutes ses chambres sont vides. Devons-nous le plaindre ? Alors ! comme la filière Viticole, il fait appel à l'argent public et aussi, il se souvient subitement que les touristes Français ça existe. Nous contribuables, devons-nous faire les frais de ces erreurs de stratégie et de toujours plus de profits ? NON ! La filière viticole, fort de l'exportation de ses vins à l'Etranger, a elle aussi fait flamber ses tarifs au point que beaucoup de Français ne pouvaient plus acheter de vin. Aujourd'hui et depuis deux mois leurs carnets de commandes sont vides. Eux aussi, pour compenser leurs pertes sèches, ils font appellent à l'argent public. Puis la mémoire leur revenant, ils redécouvrent que «les Français existent !». Alors, pour reséduire la clientèle Française, ils décident de renier sur leur marge. Ce sera sans moi Messieurs 


La question de la semaine
L'expansion du coronavirus pèse sur l'économie mondiale. Face à ce risque, vos commercialisations...
1 Sont affectées, avec l'arrêt des commandes chinoises dont on ne voit pas le bout.
2 Ne seront pas concernées, il y aura un rattrapage économique à la fin de l'épidémie.
3 Ont besoin d'aides urgentes pour tenir, comme pour les surtaxes américaines.
4 Vont forcément être impactées avec le risque croissant de récession internationale.
>> Je participe à ce sondage


VITIJOB.COM
Formez vous
Les formations
AGROSUP DIJON
AgroSup Dijon : 50 ans d'expérience Riche d'une expérience de 50 ans, AgroSup Dijon est une école d'ingénieur en sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement. Son Mastère Spécialisé en connaissance et commerce international des vins - MS CCIV - est une formation diplômante à Bac+6.

Rechercher une formation
Trouvez un emploi
Conseils RH
SARL MODULES TEAM
Modules Team est un cabinet de conseil Expert en RH dans les domaines du vin et des spiritueux, sur tous les grands vignobles français avec une ouverture à l'international. Créé par un oenologue, Modules Team est en parfaite adéquation avec les attentes des entreprises du secteur.

Ils recrutent
Directeur commercial et marketing (H/F) Directeur commercial et marketing (H/F)
Nouvelle-Aquitaine CDI
Vigneron - Tractoriste (H/F) Vigneron - Tractoriste (H/F)
Provence-Alpes Côte d'Azur CDI
Responsable commercial (H/F) Responsable commercial (H/F)
Provence-Alpes Côte d'Azur CDI
Ouvrier Viticole Tractoriste (H/F) Ouvrier Viticole Tractoriste (H/F)
Nouvelle-Aquitaine CDI
Caviste (H/F) - Basé à Saint-Emilion (33) Caviste (H/F) - Basé à Saint-Emilion (33)
Nouvelle-Aquitaine CDD
Optimisez votre recherche d'emploi

SUIVEZ-NOUS SUR
Merci de ne pas répondre à cette e-lettre, votre demande ne sera pas lue.
Vous pouvez vous désinscrire de la E-lettre de la filière en cliquant ici