Accueil / Oenologie / Gigondas a carte blanche pour ne plus se limiter aux vins rouges
Gigondas a carte blanche pour ne plus se limiter aux vins rouges
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Pas de quoi rougir
Gigondas a carte blanche pour ne plus se limiter aux vins rouges

Le millésime 2023 pourra voir l'arrivée des premiers vins blancs en AOC Gigondas. La clairette blanche est le cépage principal, accompagnée des cépages rhodaniens traditionnels. Des plantations sont planifiées
Par Olivier Bazalge Le 15 septembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Gigondas a carte blanche pour ne plus se limiter aux vins rouges
Les vins blancs de Gigondas arrivent en 2023 - crédit photo : Copyright Ilka Kramer
5

0 ans pour une noce blanche ? Alors qu’elle a célébré le cinquantenaire de son accession en Cru en 2021, la fête se poursuit pour l’appellation Gigondas avec l’aboutissement de sa demande d’extension de l’AOC aux vins blancs.

Le comité national de l’Inao tenu le 8 septembre a en effet « émis un vote favorable à l'unanimité à la demande d'extension de l'AOC Gigondas aux vins blancs », proclame un communiqué. Ce projet, engagé en 2011 par une réflexion et un groupe de travail dédié au sein de l’ODG (organisme de défense et de gestion) de l’AOC Gigondas, a pris forme en 2018 avec la validation du projet de modification du cahier des charges par le conseil d’administration de l’ODG.

Clairette blanche

La clairette blanche est proposée en cépage principal (70 % minimum), pouvant être aux  variétés traditionnelles de la vallée du Rhône présentes à Gigondas : bourboulenc blanc, clairette rose, grenache blanc et gris, marsanne blanche, piquepoul blanc, roussanne. Viognier et Ugni blanc sont définis en cépages accessoires ne pouvant dépasser 5% de l'encépagement.

Seuls 16 ha sont aujourd’hui plantés en blanc par une trentaine d’opérateurs au sein de la zone d’appellation, pour une production en côtes du Rhône blanc qui reste néanmoins « supérieure au volume de Gigondas rosé », indique l’ODG Gigondas par communiqué. Les producteurs de l’appellation revendiquent néanmoins une volonté appuyer d’augmenter cette production, afin que « 15% des opérateurs vinifieront des Gigondas blancs dans moins de cinq ans », reprend un communiqué.

Outre la tendance de consommation qui s’est raffermie autour des vins blancs et la volonté de l’interprofession rhodanienne d’accroître la production des blancs en vallée du Rhône, les producteurs de Gigondas défendent « un terroir offrant de très beaux potentiels pour les vins blancs, droits et ciselés comme les falaises des dentelles de Montmirail, grâce à une mosaïque de sols complexes et variés», poursuit un communiqué. Rendez-vous donc en 2023 pour les 1ères cuvées de vins blancs estampillées AOC Gigondas.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
Albert Le 21 septembre 2022 à 07:37:52
Le blanc Gigondas ne devrait-il pas exclusivement se décliner en AOP Gigondas (jamais il n'y eut d'AOC Gigondas blanc jusqu'à ce jour) ? .. que l'AOC ait été reconnue en tant qu'AOP lors du changement des dispositions UE (OCM de 2008 ou 2009 .. c'est déjà loin ..) ne devrait pas conduire à référencer ce produit blanc sous le signe AOC.
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé