Accueil / Commerce/Gestion / Les vins de Bordeaux pérennisent leur vitrine du bassin d’Arcachon

Cabanes et châteaux
Les vins de Bordeaux pérennisent leur vitrine du bassin d’Arcachon

Les ostréiculteurs et l’interprofession des vins de Bordeaux confortent leur alliance pour promouvoir une consommation locale sur un haut-lieu touristique.
Par Alexandre Abellan Le 20 mai 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les vins de Bordeaux pérennisent leur vitrine du bassin d’Arcachon
Proposant fruits de mer et de terre, les ostréiculteurs et viticulteurs bordelais peuvent créer en commun leur débit de poisson. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
D

es huîtres de Normandie et des vins de Côtes de Gascogne en terrasse d’un restaurant d’Arcachon au cœur de la Gironde ? « Nul n’est prophète en son pays » soupire Olivier Laban, le président du Comité régional de la Conchyliculture Arcachon Aquitaine, ce 19 mai lors du lancement du partenariat 2022 entre ostréiculteurs et viticulteurs à la cabane Canfouine (Le Canon). Née de la crise covid (ayant abouti au mouvement "Bordeaux Local") et de la suspension en 2021 d’un arrêté préfectoral imposant aux cabanes ostréicoles le service de vins régionaux (de Bordeaux, mais aussi de Bergerac, du Sud-Ouest…), cette collaboration « associe deux fleurons de la région : les vins et les huîtres », deux amis qui vont bien ensemble note Olivier Laban, pour qui « nous avons le même combat et la même ambition : arriver à vendre nos productions le plus localement possible ».

« Quand on vient livrer un ostréiculteur, on partage les mêmes soucis et les mêmes joies » souligne Marc Médeville, à la tête des vignobles Jean Médeville et Fils (Entre-deux-Mers), qui martèle l’importance de créer du lien local. « On a mis du temps à construire ce partenariat, je souhaite qu’il dure longtemps » confirme Hervé Grandeau, le co-président de la commission de promotion du Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux (CIVB).

Pinards et pinasses

Concrètement, 61 cabanes ont actuellement signé la charte d’engagement "Bordeaux Local". Ce qui les engage à ce que les 2 références de vin qu’elles peuvent proposer à la dégustation sur place soient des AOC de Bordeaux, en échange d’outils de Publicité sur le Lieu de Vente (PLV : ardoise, stop-gouttes, tire-bouchons…), d’un référencement sur le site "Bordeaux local" (géolocalisant les partenaires) et d’une prise en charge de la première commande de vin par le CIVB (maximum 500 € HT, avec un plafond dépendant du nombre de couverts de la cabane). Pour l’été 2021, le CIVB avait fait signer la charte à 61 cabanes sur 78 lieux de dégustation du bassin d’Arcachon. Avec 61 signatures recueillies ce mois de mai sur une population de 85 cabanes (de nouvelles ayant ouvert), il devrait y en avoir d’autres indique Marine Berardan, l’ambassadrice des vins de Bordeaux auprès de la restauration et des cavistes de Gironde.

Proposant à des restaurateurs bordelais d’intégrer l’opération (sans démarchage commercial, mais avec un objectif d’accompagnement et de valorisation), les comptent renforcer leur consommation locale (dont les statistiques restent floues). « Serrons-nous les coudes » indique Christophe Chateau, le responsable de la communication du CIVB, qui évoque des réflexions ouvertes pour ouvrir d’autres partenariats locaux (des asperges de Blaye aux bœufs de Bazas). En attendant, « les cabanes du bassin sont une vitrine pour nos vins auprès des consommateurs bordelais, français et étrangers » conclut Christophe Chateau.

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé