Accueil / Commerce/Gestion / Des échelles de dégustation pour aider les consommateurs à choisir le vin

Sud-Ouest
Des échelles de dégustation pour aider les consommateurs à choisir le vin

On n’est jamais mieux servi que par soi-même : Uby aide ses clients à bien identifier les typicités de ces cuvées à l’occasion d’une refonte de sa gamme bio.
Par Alexandre Abellan Le 16 mai 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Des échelles de dégustation pour aider les consommateurs à choisir le vin
La nouvelle gamme bio va de nouvelles références sans alcool aux traditionnelles IGP Côtes de Gascogne. - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
A

yant opté pour des numéros reprenant ceux historiquement utilisés pour les commandes des cavistes, les noms des cuvées pour le réseau traditionnel des vins Uby peuvent échapper à leurs consommateurs fidèles pointe Nelly Lassus, la responsable marketing de « la winery familiale » du Gers. Répondant à une demande de cavistes pour assister le choix de leurs clients, et leur permettre de mieux s’y retrouver dans leurs IGP Côtes de Gascogne secs ou doux, Uby présente sur le salon ProWein de nouvelles contre-étiquettes pour sa gamme bio. Le profil des vins y est explicité sur deux échelles à chaque fois : sec/doux et minéral/fruité pour les vins blancs et rosés, léger/puissant et fruité/tannique pour la cuvée rouge. Il s’agit de « curseurs pour guider » indique Nelly Lassus, « pour éviter confusion » et « pour éduquer ».

Ces contre-étiquettes sont présentées à l’occasion d’un nouvel habillage de sa gamme bio, qui conserve ses numéros à deux chiffres (21, 24, 26 et 27), mais met plus en avant la tortue Cistude (espèce en voie de disparition des cours d’eau) avec une linogravure centrale pour représenter la biodiversité préservée du domaine (et de son étang pour ces tortues).

Sans alcool

Cette gamme bio accueille deux nouveaux produits : des vins bio désalcoolisés à 100 %. Destinées au réseau traditionnel, ces bouteilles sans alcool de sauvignon blanc et de rosé sont produites par évaporation à basse température. Une gamme "bio osmose" était déjà lancée l’été 2020 sur le réseau de la grande distribution et de l’export. Cette gamme désalcoolisée reste « un marché de niche » note Nelly Lassus, pointant qu’Uby mise en revanche durablement sur la certification bio. Avec 150 hectares certifiés viticulture bio sur ses 300 ha en propre et 450 ha en contrat, Uby bénéficie actuellement de 12 % d’approvisionnement en bio. Son plan de route pour 2050 vise 50 % de son vignoble en AB.

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé