Accueil / Gens du vin / Maxime Toubart reconduit à la présidence des vignerons de Champagne
Maxime Toubart reconduit à la présidence des vignerons de Champagne
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Quatrième mandat
Maxime Toubart reconduit à la présidence des vignerons de Champagne

Élu jusqu’en 2024 par son conseil d’administration, le vigneron champenois a pour priorité de court-terme l’évolution de la Réserve Individuelle, tout en poursuivant la transition écologique et l’accompagnement politique de la filière.
Par Alexandre Abellan Le 21 mars 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Maxime Toubart reconduit à la présidence des vignerons de Champagne
Maxime Toubart a pour vice-présidents : Clotilde Chauvet (Marne), Joël Falmet (Aube) et Daniel Fallet (Aisne). - crédit photo : SGV
C

e 17 mars, Maxime Toubart vient d’être réélu à la présidence du Syndicat Général des Vignerons de Champagne (SGV Champagne). Après un troisième mandat sous le signe de l’évolution du cahier des charges de l’AOC Champagne (de l’introduction des vignes semi-larges à l’expérimentation du cépage résistant au mildiou et à l’oïdium Voltis), le vigneron du Breuil (Marne) voit son début de quatrième mandat placé sous l’amélioration de la résilience du vignoble champenois. Après la petite récolte 2021 (amputée par le gel, le mildiou, etc.), les réflexions sur une réforme de la Réserve Individuelle sont au cœur des discussions pour la future vendange 2022 au sein du Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne (CIVC). Face aux aléas climatiques, « nous avons besoin d’amortisseurs plus solides » indiquait récemment Maxime Toubart, qui copréside le CIVC, soulignant que « bon nombre de vignerons ont utilisé toute leur réserve climatique. On sait que le climat ne va pas nous aider les prochaines années, il faut trouver des solutions pour reconstituer rapidement une réserve ».

Malgré l’épreuve viticole du millésime 2021, le président du SGV maintient les ambitions environnementales de la filière Champagne. « Je sais que vous parler d’environnement après la campagne que nous venons de vivre est un sujet sensible. Aussi, pas de surenchère, mais pas de retour en arrière non plus. Nous devons maintenir notre cap, ne pas relâcher nos efforts et trouver un juste équilibre avec la demande de la société » indiquait Maxime Toubart aux vignerons après les vendanges.

Veille des élections

Dans « un contexte d’incertitude sur l’évolution des marchés en raison du contexte géopolitique très tendu et des conséquences à terme sur l’économie mondiale de la guerre en Ukraine », un communiqué du SGV note l’« importance que le vignoble fasse entendre sa voix à la veille des élections présidentielles et législatives et que les engagements des principaux candidats se traduisent en actes après les élections ». En termes de propositions politiques, le SGV demandait récemment des réformes sur la transmission du foncier, sur les Zones de Non-Traitement (ZNT)…

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé