Accueil / Edito / Épithètes de pont
Épithètes de pont
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Épithètes de pont

Par Alexandre Abellan Le 04 mars 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Épithètes de pont
I

l fut un temps où Louis Pasteur pouvait déclarer que « le vin est la plus saine des boissons ». De nos jours, nul doute que le savant jurassien causerait la polémique. D’abord avec des confrères tenant de l’hygiénisme, mais aussi avec des vignerons qui lui demanderaient s’il s’agit d’un vin bio, ou en biodynamie, ou raisonné, ou nature, ou certifié de tel label ou de tel autre… Si le vin s’est toujours décliné en couleurs, origines et profils organoleptiques, il semble qu’une nouvelle dimension s’y soit durablement ajoutée. Jusqu’à supplanter les autres critères.

Pour se positionner dans l’offre moderne des vins, une bouteille a besoin d’épithètes multiples, lui permettant d’affirmer des différences autant qu’une appartenance. Cette nécessité de se distinguer pour conquérir des consommateurs crée autant de chapelles que de cibles. Ce qui s’accompagne de son lot de tensions dans la filière, dès lors que les modèles s’affrontent pour avoir les faveurs des tendances de consommation. Sans oublier tous les paradoxes entre le vouloir d’achat (demande de qualités durables, désir de juste rémunération, soutien à la production locale…) et le pouvoir d’achat (exacerbé avec l’inflation actuelle sur les biens de première nécessité).

Pour défricher la jungle des labels, la filière vin tient de l’armée mexicaine se tirant dans les pattes. Et ce alors que sa principale concurrence n’est pas interne. Les bières, cocktails et autres spiritueux ont des puissances de communication et d’innovation sans commune mesure. D’autant plus que la déconsommation est le défi démographique conditionnant l’avenir de la filière vin. Plutôt que de se déchirer, la filière vin se doit d’affirmer le sérieux et la complémentarité de ses multiples démarches durables. Sous l’angle collectif, des indications géographiques travaillent à intégrer des mesures agroenvironnementales engageantes. D’autres leviers sont imaginables, comme des concours de dégustation où les engagements environnementaux sont un prérequis.

En cette période de transition sans précédent des pratiques culturales, le défi est de canaliser les bonnes volontés individuelles dans un cadre collectif affirmant la crédibilité des vins et la lisibilité de leur offre. Que pour le consommateur, le choix du vin soit la plus sereine des sélections.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (3)
Laurent Le 06 mars 2022 à 09:21:08
Le problème en France dès que quelques choses est intéressant et marche on se met des contraintes inimaginables et bien souvent crée par la profession, communiquons de manière intelligente et intelligible pour le consommateur nous sommes quelques soient notre manière de travailler des personnes à qui l?outil de travail et leur terre et leur environnement nous sommes conscients plus que quiconque que nous nous devons de bien faire pour nous et pour les générations futures. La France est un très bon élève à communiquer sûr cela.
Signaler ce contenu comme inapproprié
JeanBois Le 04 mars 2022 à 13:57:59
Le vin? Plus on en parle moins on en consomme! Moins y a de vignerons plus y a de conseillers, de consultants et d'options farfelues...
Signaler ce contenu comme inapproprié
Paco Le 04 mars 2022 à 12:48:03
Notre monde est devenu fou, voyez l'actualité!!!! Le consommateur ne demande rien d'extraordinaire. Mais une puissance médiatique s'est instaurée dans nos sociétés, qui a grossie d'une manière énorme, tentaculaire, monstrueuse, occupant 90% de l'esprit des gens. Et ce phénomène est la source d'un nombre innombrable de courants d'idée, d'associations, de philosophies, de mode culturelle, etc...etc...si bien que pour faire plaisir à tous, l'Etat et les autres créent des labels, divers et incongrus à tour de bras. Je dis bien, tout ceci est folie, et avant que la fin soit triste, il faudrait des hommes ou des femmes pour redonner espoir et surtout une montagne de bon sens à nos sociétés.
Signaler ce contenu comme inapproprié

© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé