Accueil / Commerce/Gestion / Rouge Frigo, le vin rouge à consommer frais comme un rosé... ou une bière

Servir frappé
Rouge Frigo, le vin rouge à consommer frais comme un rosé... ou une bière

Ce vin rhodanien veut être consommé frais, pour chasser sur les moments de consommation des vins blancs, rosés, bières ou cocktails. Tel est la pari de la marque Rouge Frigo du négoce Brotte.
Par Olivier Bazalge Le 24 janvier 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Rouge Frigo, le vin rouge à consommer frais comme un rosé... ou une bière
Rouge Frigo veut bousculer les habitudes de consommation des vins rouges - crédit photo : DR
&

quot;Rouge frigo" est un vin rouge des côtes du Rhône qui ne se consomme pas comme les autres. Derrière son packaging original, il invite le consommateur à sortir de ses habitudes de consommation des vins rouges : son étiquette indiquant ostensiblement de le « mettre au frais » pour l’apprécier.

La maison rhodanienne Brotte, l’a élaboré spécifiquement en ce sens, « avec un schéma de vinification dédié, sur lequel nous travaillons depuis deux ans et qui intègre 20 % de raisins blancs », annonce Thibault Brotte, le directeur commercial de la marque Rouge Frigo.

Il résume la naissance du projet sur la base d’un constat simple, « les vins rosés, blancs, la bière, les cocktails… toutes les boissons qui sont servies fraîches voient leur consommation croître, alors que celle des vins rouges traditionnels est en perte de vitesse. Nous pensons qu’il est possible, avec un vin rouge plus adapté, d’aller sur le terrain de ces consommateurs et des moments de consommation réservés à ces boissons ».

Profil produit

Plus adapté veut dire plus frais, à servir entre 8 et 10°C. Cela implique une parfaite adéquation organoleptique du produit à ces conditions de service. « Ce n’est pas juste un coup marketing avec un côtes du Rhône rouge standard remaquillé et servi frais, car le froid exacerbe le côté tannique et diminue l’expression aromatique. Nous avons donc élaboré ce profil spécifique, sans tanins et très expressif lorsqu’il est frais », valide Laurent Brotte. 

Commercialisé pour la première fois cette année, Rouge Frigo sera disponible à l’occasion des foires aux vins de printemps dans de multiples enseignes de grande distribution françaises, sans promotion autre que la particularité du produit.

Pour ce premier millésime, 800 hl (10 0000 bouteilles) ont été vinifiés spécifiquement pour ce profil, décliné en "Red Fridge" pour les marchés export. « C’est un volume raisonnable que nous écoulerons sans trop de problèmes. C’est une année-test qui nous permettra de situer le potentiel de ce produit », note Thibault Brotte.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (5)
Guy Le 25 janvier 2022 à 10:05:30
Dans le temps, (et peut-être encore actuellement), il se consommait du Côte du Rhône dans les bars lyonnais.
Signaler ce contenu comme inapproprié
J.Henry DAVENCE Le 24 janvier 2022 à 18:34:34
@la rédaction, si je comprends le sens de votre réponse avec 5% maxi d'encépagement blanc on arrive à faire 20% de l'assemblage dans le cas présent? Cela peut poser des questions sur le rendement des vignes en blanc?
Signaler ce contenu comme inapproprié
sylvain Le 24 janvier 2022 à 16:33:15
Ce vin sera t il distribué au rayon frais au même titre que les jus de fruits pressés et autres préparations lactées ?
Signaler ce contenu comme inapproprié
La rédaction Le 24 janvier 2022 à 16:21:53
Bonjour, merci pour votre commentaire. Le producteur précise qu?il y a en effet une limite de 5 % des surfaces concernées, mais concernant l'assemblage du vin soumis à l'agrément, il n'y a qu'un plancher minimal de 60 % d'un des trois cépages noirs principaux (Grenache, Syrah ou Mourvèdre) et les 40 % restants pour les cépages accessoires, au sein desquels se trouvent de nombreux cépages blancs. Dans le cahier des charges des Côtes Du Rhône, il est indiqué : « Les vins rouges et rosés sont issus des cépages suivants : - cépage principaux : grenache N ; mourvèdre N, syrah N ; - cépages accessoires : bourboulenc B, brun argenté N (localement dénommé camarèse ou vaccarèse), caladoc N, carignan N, cinsaut N, clairette B, clairette rose Rs, counoise N, couston N, grenache blanc B, grenache gris G, marsanne B, marselan N, muscardin N, piquepoul blanc B, piquepoul noir N, roussanne B, terret noir N, ugni blanc B, viognier B. » Page 3 Assemblage des cépages. REGLES D?ASSEMBLAGE « La proportion des cépages principaux est supérieure ou égale à 60% dans l?assemblage »
Signaler ce contenu comme inapproprié
J.Henry DAVENCE Le 24 janvier 2022 à 15:17:38
Il faudrait m'expliquer comment un producteur de Côtes du Rhône rouge fait pour avoir l'autorisation d'utiliser 20% de cépages blanc alors que le cahier des charges de l'AOC en prévoit un maximum de 5%? 20% c'est pour les rosés. Cette "innovation" devrait peut être attendre quelques réponses avant de se lancer dans la production de masse!!!!
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé