Accueil / Commerce/Gestion / Avenir radieux pour les vins effervescents, le bio et le moyen de gamme

Prévisions 2025
Avenir radieux pour les vins effervescents, le bio et le moyen de gamme

Se projetant dans la reprise post-pandémie, l'IWSR chiffre les taux de croissance sur les prochaines années des catégories de vins qui seront les plus dynamiques.
Par Alexandre Abellan Le 17 novembre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Avenir radieux pour les vins effervescents, le bio et le moyen de gamme
« Les boissons alcoolisées se sont révélées être l’une des catégories de biens de consommation les plus résistantes à la crise, avec des fournisseurs capables de pivoter rapidement et de surmonter d’importants défis structurels » note le dernier rapport de l’IWSR pour Vinexposium. - crédit photo : IWSR
Q

uelles sont les catégories de la filière vin qui connaîtront les plus fortes croissances à l’avenir ? Sans hésitation, « en premier ce sont les bulles, ensuite les vins bio/durables et puis le premium (le moyen de gamme) » réplique Jean-Philippe Perrouty, le directeur de Wine Intelligence (filiale du groupe IWSR), lors d’une conférence de presse ce 16 novembre à Paris (pour le salon WineParis & Vinexpo Paris). Présentant ses dernières prévisions, le statisticien laissait voir en miroir la catégorie qui peinerait le plus à l’avenir : les vins tranquilles, qui affichent des dynamiques bien moins fortes. Ayant marqué une baisse de leur consommation de 6 % en 2020, la reprise des vins tranquilles ne dépasserait pas 2 % en 2021, pour être inférieur à +1 % par an jusqu’en 2025 d’après les projections de l’IWSR (voir infographies ci-dessous).

Bien plus touchées pendant la crise sanitaires (avec -10 à -20 % selon les origines), les vins effervescents affichent de plus fortes perspectives de développement (deux à trois fois supérieures aux vins tranquilles). « Alors que les champagnes ont été les plus touchés par la pandémie (-15 à -20 %), leur reprise est très rapide (+4 % par an). Les autres effervescents (type prosecco et crémants) seraient à +2 ou +3 % » avance Jean-Philippe Perrouty, qui rappelle que les performances commerciales des vins effervescents sont conditionnées à « l’atmosphère : l’esprit de fête, l’ouverture des restaurants, les voyageurs internationaux… »

3,5 % de bio sur les ventes mondiales

Autre catégorie en pleine croissance : les vins bio et autres certifications environnementales note l’IWSR. En 2020, les vins bio affichaient une croissance de 6 % de leurs ventes dans le monde, à rebours du repli des autres vins. Globalement, les ventes de vins bio représenteraient 3,5 % des volumes de vins commercialisés globalement en 2021. « Ça reste un marché secondaire. Mais en croissance de +6 % par an, contre +1 % pour l’ensemble des vins » note Jean-Philippe Perrouty. Ayant sondé des consommateurs de vins dans le monde (voir infographies ci-dessous), Wine Intelligence note que les critères les plus forts sur le développement durable concernent l’emballage (avec un avantage de perception pour les bouteilles face aux BIB). À noter que la notion de développement durable est lié au bio pour un tiers des répondants souligne Jean-Philippe Perrouty.

Autre tendance pour l’analyste : la premiumisation (sachant que premium correspond au moyen de gamme, avec des prix de vente 10 à 20 $ la bouteille de vin aux Etats-Unis). Amorcée depuis des années, cette premiumisation serait appelée à s’accentuer avec « la mécanique de transfert de la consommation des restaurants vers le domicile » note Jean-Philippe Perrouty, pour qui cette catégorie de prix sera la plus dynamique ces prochaines années. En témoignent les croissances de 6 à 7 % de ces gammes qui sont enregistrées aux États-Unis et au Royaume-Uni quand l’ensemble des vins est en repli. « Les croissances des vins premium et effervescent sera encore plus importante que toutes les autres catégories » ajoute l’analyste, soulignant qu’il reste une inquiétude pour la filière vin : « les spiritueux prennent des parts de marché sur les vins grâce à leur diversification ».

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé