Accueil / Commerce/Gestion / Plus de la moitié des internautes chinois boivent du vin pour se détendre

Changement de paradigme
Plus de la moitié des internautes chinois boivent du vin pour se détendre

D'après une étude, les internautes chinois ne considèrent plus le vin comme un simple cadeau ou remède universel. Au contraire, ils ont développé un véritable goût pour le vin, notamment pour les produits nationaux.
Par Natalie Wang (Vinojoy) Le 29 octobre 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Plus de la moitié des internautes chinois boivent du vin pour se détendre
- crédit photo : 9KaCha
S

elon l'étude iiMedia sur les comportements des internautes chinois en matière de consommation de vin, plus de 80 % des internautes ont déjà consommé du vin et l’ont acheté en ligne. Par le passé, le vin était perçu comme un bien de luxe, s’intégrant dans la culture chinoise des cadeaux, car il symbolise la richesse ou le pouvoir. L'étude a révélé que 53,6 % des internautes achètent du vin pour l’offrir. Mais ce qui est surprenant, c'est que 83,9 % des internautes achètent également du vin pour se faire plaisir, preuve qu’il a évolué d’un objet cadeau vers la consommation personnelle.

Quant aux motivations de consommation, 50,1 % des internautes chinois boivent du vin pour se détendre tandis que 47,6 % d’entre eux apprécient sa sensation en bouche. Par ailleurs, 32,7 % pensent que le vin a la capacité d’agrémenter les rassemblements, alors que 18,2 % d’entre eux le consomment pour accompagner des mets. Selon les résultats de l'étude, la santé reste une autre motivation majeure pour consommer du vin en Chine. 46,5 % des personnes interrogées estiment que le vin peut être bénéfique pour la santé, tandis que 29,1 % en boivent pour préserver leur beauté. Le vin joue également un rôle important dans un contexte social, puisque 37,6 % des internautes chinois interrogés déclarent en boire lorsqu'ils participent à des réunions mondaines.

Enfin, certains internautes chinois envisagent le vin comme un actif de placement. En effet, 22,8 % d'entre eux disent acheter du vin à des fins de collection ou pour un investissement futur, tandis que 8,9 % d'entre eux pensent que boire du vin est synonyme de bon goût en matière de style de vie.

Préférences

Fait étonnant, dès lors qu’il s'agit de vins importés et de vins nationaux, la balance penche en faveur des cuvées élaborées en Chine. D'après les résultats de l'enquête, 72 % des internautes interrogés préfèrent les marques de vin nationales, tandis que 28 % seulement choisissent les marques étrangères. Cette part progresse chez les personnes dont les revenus sont plus élevés ou bien chez les cadres : 32,1 % de ces derniers affirment préférer les marques de vin étrangères, une part légèrement supérieure à celle constatée au sein de la population dans son ensemble. L'étude confirme également l'hypothèse selon laquelle les consommateurs chinois préfèrent les vins rouges aux vins blancs, le rouge étant associé notamment à la richesse et à la chance dans la culture chinoise. Par conséquent, 82 % des internautes chinois privilégient les vins rouges, contre seulement 10,8 % pour les blancs et 4 % pour les rosés.

Stratégie de marketing

Même si à première vue, les conditionnements luxueux exercent un pouvoir de séduction sur les consommateurs chinois, leur principale préoccupation reste la qualité du vin. Ainsi, 54,6 % des internautes ont déclaré qu'ils se rappellent d'une marque de vin en particulier notamment pour la sensation qu’il procure en bouche et son goût. La conception de l'emballage, la publicité et les activités promotionnelles suivent, avec respectivement 18,7 %, 17 % et 9,7 % des suffrages.

Pour pénétrer le marché chinois, la promotion sur les plateformes de diffusion en direct, nouveau carrefour entre le commerce électronique et le marketing, représente le moyen le plus efficace, d’après les conclusions de l’étude. Celle-ci a révélé que 48 % des internautes obtiennent des informations sur le vin à partir des plateformes de vidéos courtes telles que Douyin, Kuaishou et Wesee.

Viennent ensuite les amis proches et les canaux publicitaires traditionnels, notamment la télévision, les ascenseurs et les publicités en magasin, respectivement à hauteur de 45,3 et de 42,3 %.

Les plateformes de partage de contenu comme Xiaohongshu (petit livre rouge), Zhihu et Weibo constituent également des sources d’informations importantes sur le vin, plébiscitées par 42,1% des personnes interrogées. Les salons traditionnels et foires représentent, quant à eux, 33,9%, contre 12,2% pour les livres.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé