Accueil / Oenologie / Trois nouveautés oenologiques pour des vins plus aromatiques et moins oxydés

Alternatives au SO2
Trois nouveautés oenologiques pour des vins plus aromatiques et moins oxydés

A l'approche des vinifications, l'Institut Coopératif du Vin, Laffort, et Oenobrands, proposent trois produits à base de levures inactivées pour préserver les vins d'une oxydation prématurée dès la vinfication ou pendant l'élevage.
Par Marion Bazireau Le 23 juin 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Trois nouveautés oenologiques pour des vins plus aromatiques et moins oxydés
Les levures inactivées préservent les vins d’une oxydation prématurée dès la vinfication ou pendant l’élevage. - crédit photo : Pixabay
L

e meilleur ennemi de l’oxygène ? Oxyvor, d’après l’Institut Coopératif du Vin (ICV), qui met sur le marché une levure sèche inactivée à teneur garantie en glutathion destinée aux vins blancs et rosés.

Ajoutée à hauteur de 40g pour 100 kgs de raisin ou 1 hectolitre de vin en phase préfermentaire, cette préparation bloque les chaînes de l’oxydation, préservant la couleur et l’arôme des vins.

L’ICV promet aussi qu’ils se conservent plus longtemps même à des niveaux faibles de SO2.

Oenobrands complète de son côté sa gamme Feel Safe avec Natuferm Intense, composé à 54 % de levures inactivées riches en magnésium et en zinc, évitant le stress des Saccharomyces pendant la fermentation, et 46 % de levures autolysées riches en acides aminés et précurseurs d’esters, à ajouter juste après le levurage également à 40 g/hl.

Un produit pour l’élevage

Laffort fait se distingue en dévoilant un produit spécialement conçu pour l’élevage sans ou avec très peu de SO2 des blancs, rouges ou rosés.

Composé à 100 % de levures inactivées, Powerlees Life préservent les vins de l’oxydation prématurée. Laffort assure qu’il rafraîchit même le profil des vins déjà oxydés.

Powerlees Life s’ajoute en une ou plusieurs fois après les fermentations, de 10 à 40g/hl, en le diluant dans 5 à 10 fois son poids d’eau. « Il peut aussi être incorporé au vin lors d’un soutirage ou d’un transfert pour le protéger lors de ces étapes sensibles ».

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
vitijob.com, emploi vigne et vin
Charente - Alternance/Apprentissage
Seine-Saint-Denis - CDI
Ardèche / Drôme / Isère ... - CDI
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé