LE FIL

La précocité se confirme

Vers des vendanges en août

Mercredi 10 juin 2020 par Christelle Stef

A Bordeaux, les stades oscillent entre 'fin nouaison' et 'petits pois'
A Bordeaux, les stades oscillent entre 'fin nouaison' et 'petits pois' - crédit photo : Christelle Stef
La végétation galope. La floraison a été rapide. Le millésime 2020 s'annonce très précoce.

Ça galope ! Partout, la vigne continue de pousser à un rythme effréné. « Nous avons encore gagné en précocité. En l’espace d’une semaine, certaines parcelles sont passées de la mi-floraison à des baies de 3 mm », expliquait Pierre Petitot, de la chambre d’agriculture de Côte d’Or le 2 juin. Dans ce vignoble 2020 surpasse ainsi de quelques jours les années 2007 et 2011 qui étaient jusque-là les plus précoces. « Les viticulteurs commencent à évoquer la dernière décade d’août pour le démarrage des vendanges », indiquait le conseiller viticole. Même chose en Alsace, « On a quasiment passé la fleur tout début juin, les stades oscillants entre pleine floraison et nouaison. C’est exceptionnel. On a bien quinze jours à trois semaines d’avance. Si la météo reste clémente, la récolte des Crémants pourrait démarrer vers le 20 – 25 août », explique Marie-Noëlle Lauer, de la chambre d’agriculture. En Champagne, les vignes avaient 15 jours d’avance sur la moyenne décennale. Et là aussi, les viticulteurs s’attendent à donner les premiers coups de sécateurs la dernière décade d’août si cette précocité se maintient. En Touraine et dans le Centre, l’avance était de trois semaines comparées à une année moyenne. « On devrait attaquer les vendanges fin août – début septembre », indiquait François Dal de la Sicavac.

Contrôle matu dès fin juillet

Dans le Beaujolais, les gamays les plus précoces avaient atteints le stade « grains de plomb », soit une avance de deux semaines par rapport à l’an passé. « ça continue d’avancer très vite. On prévoit  de mettre en route le réseau matu dès fin juillet et on parle d’un début de vendanges entre le 10 et 15 août pour les bases crémants et fin août pour les vins tranquilles », détaillait Nina Chignac, de la chambre d’agriculture du Rhône.

Certains blancs pourraient se ramasser dès fin août à Bordeaux

Dans le Languedoc-Roussillon, au 3 juin, les vignes avaient entre 10 et 15 jours de jours d’avance par rapport à 2019. « Dans les secteurs précoces, on s’attend à démarrer avant le 15 août », rapporte Jacques Rousseau de l’ICV. Dans le Bordelais, sur les secteurs des Graves, de l’Entre deux mers et de Pessac Léognan, les stades allaient de « fin nouaison » à « petits pois », soit une dizaine de jours par rapport à l’an passé. « Certains blancs pourraient se ramasser dès fin août », rapportait Joël Ortiz, de l’Adar des deux rives. Dans le vignoble de Cognac, la floraison se généralisait. Et dans les parcelles les plus poussantes d’ugni blanc, les rameaux avaient gagné plus 40 cm en une semaine et dépassaient les 2 m. « En théorie, si tout se passe bien, les vendanges pourraient démarrer entre le 7 et le 10 septembre », précisait Magdalena Girard, de la chambre d’agriculture de Charente-Maritime. Presque une semaine plus tôt que l'an passé.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé