LE FIL

Tribune libre

Loïc Breton s'interroge sur l'autorisation des cépages résistants

Mardi 08 janvier 2019 par Loïc Breton, VCR France

Loïc Breton s'interroge : 'Pourquoi en Avril 2017 on a donné un avis favorable à l' inscription des variétés résistantes italiennes et maintenant on change d'avis?'
Loïc Breton s'interroge : 'Pourquoi en Avril 2017 on a donné un avis favorable à l' inscription des variétés résistantes italiennes et maintenant on change d'avis?' - crédit photo : VCR
A la tête de VCR France, Loïc Breton a écrit à Vitisphere cette longue tribune où il s'interroge sur le système d'autorisation des cépages résistants en France alors que Comité vin de FranceAgriMer de décembre a écarté le merlot khorus du fait de la proximité de son nom avec le merlot.

Il nous faut des Merlot résistants, des Cabernet résistants, des Chardonnay résistants, des Grenache résistants ainsi les viticulteurs demandent à la pépinière viticole de créer des variétés résistantes permettant d'utiliser moins de produits phyto sanitaire sachant que notre prochain défi est celui de l' environnement.

VCR a demandé de créer ces variétés résistantes ayant le cahier des charges et sur les points suivants : Résistances , Agronomique , Organoleptique.

Résistance : La génétique permet de connaitre les gènes de résistance Mildiou et Oidium grâce aux marqueurs.

Agronomique : les variétés résistantes doivent une valeur agronomique qui permet aux viticulteurs de l'exploiter et ayant un potentiel de production acceptable

Organoleptique : Les viticulteurs demandent que les variétés résistantes doivent ressembler aux variétés emblématiques .

Ils demandent aux pépiniéristes nous voulons un Merlot, Cabernet Sauvignon, Chardonnay, Pinot résistants etc...

 

La variété résistante créée doit supérieure ou égale à l'existant.

 

VCR s'est appuyé sur les compétences de l' Université d'UDINE et de l'Institut Génomique Appliqué en finançant depuis 2006 cette recherche.

 

En 2015 10 Variétés résistantes sont inscrites au catalogue Italien et par voie de conséquence au catalogue Européen.

 

VCR continue son programme de création variétale ayant toujours cette philosophie à la base. Il va être inscrit au catalogue 2 variétés typées Pinot Noir et 2 variétés typées Pinot Blanc.

 

D'autres instituts de recherche ont développé des variétés résistantes avec d' autres philosophies.

 

Le Comité des Protections des Obtentions Végétales (CPOV) valide l'inscription de la variété où la dénomination fait partie du critère obligatoire.

 

Le CPOV a accepté la dénomination sachant que le dernier rétro croisement a été effectué avec la variété emblématique.

 

Ainsi il a été inscrit au catalogue Européen et dans d' autres pays Européens et pays tiers ces variétés résistantes avec ces noms : Merlot Khantus , Merlot Khorus , Sauvignon Nepis, Sauvignon Rytos, Sauvignon Kretos, Cabernet Volos, Cabernet Eidos,Soreli, Fleurtaï.

 

Le niveau organoleptique a été évalué au moment de l'inscription ainsi par de nombreux professionnels.

Ces variétés résistantes répondent parfaitement à leur demande "Une variété résistante donnant les mêmes caractéristiques organoleptiques que la variété emblématique".

 

Ainsi la dénomination rappelle aux viticulteurs et aux consommateurs les caractéristiques de cette variété.

 

Pourquoi d' un coté on valide des noms de cépages comme le Pinot Grigio etc quand il existe le nom de Pinot Gris et refuse l'utilisation de nom de cépage Merlot Khorus , Cabernet Volos etc... validé par le CPOV ?

Pourquoi en Avril 2017 on a donné un avis favorable à l' inscription des variétés résistantes italiennes et maintenant on change d'avis?

Pourquoi les mêmes scientifiques valident les variétés de l'INRA ayant le gêne du Regent qui a été contourné?

Pourquoi on refuse toute inscription à titre temporaire qui permet d'évaluer au niveau des résistances, de l'Agronomie et de l'Oenologie des variétés des autres pays?

Pourquoi on refuse une inscription à titre temporaire pour l' expérimentation du Cabernet Eidos et Sauvignon Rytos sachant que ces 2 variétés ont démontré des bons niveau de résistances Mildiou Oidium dans d' autres pays Européens et même en France?

Comment les scientifiques Français peuvent-ils les juger sans les avoir expérimenter ?

Pourquoi on valide l'inscription au titre temporaire de variété issue de la recherche française dénommée uniquement par un numéro?

Pourquoi on classe définitivement le Cabernet Cortis et Cabernet Blanc et on refuse de classer temporairement le Cabernet Volos, Eidos, Merlot Khantus, Khorus, Sauvignon Rytos, Nepis, Kretos.

Ceci uniquement en France.

Les viticulteurs Français doivent avoir les mêmes possibilités de production et de commercialisation que leurs homologues Européens. Cette distorsion de concurrence sera préjudiciable à la viticulture française.

Nous avons déjà connu un cas pareil avec l' utilisation des copeaux de chêne.

 

Les viticulteurs Européens produiront et vendront ces vins issus de ces variétés résistantes, les viticulteurs français regarderont les bouteilles passées.

 

Il faut rappeler que la recherche française est partie sur la même philosophie que celle de VCR mais les variétés seront prêtes au plus tôt en 2033. Avec quelles noms seront-elles enregistrées ?

 

Peut-être notre imbroglio viticole veut retarder au maximum l'inscription des variétés d'un autre organisme de recherche que celui national ?

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé