Accueil / Commerce/Gestion / "Nous sommes tout à fait conscients que le mois de mai n'est pas idéal pour ProWein"

Le point à l’ouverture
"Nous sommes tout à fait conscients que le mois de mai n'est pas idéal pour ProWein"

Ne s’étant plus tenu depuis mars 2019, le rendez-vous commercial de Düsseldorf se relance ce dimanche 15 mai 2022. Le point sur les différents défis de ces retrouvailles avec Michael Degen, le directeur exécutif de Messe Düsseldorf GmbH.
Par Alexandre Abellan Le 15 mai 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
« Le mois de mai a un avantage : l'ambiance de Düsseldorf est plus agréable par beau temps » souligne Michael Degen. - crédit photo : Messe Düsseldorf
A
près deux années blanches, le salon ProWein ouvre ses portes. Quel est votre état d'esprit : soulagé de se retrouver enfin, ou regrettant cette date tardive, moins propice au business qui a fait l'identité de votre événement ?

Michael Degen : Après la pause forcée due à la pandémie, l'ensemble du secteur des vins et spiritueux se tourne avec impatience vers ProWein 2022, tout comme l'équipe ProWein de Messe Düsseldorf. Nous recevons beaucoup de réactions positives de la part des exposants, des visiteurs professionnels et des journalistes du monde entier. Nous sommes tout à fait conscients que le mois de mai n'est pas idéal pour ProWein - mais la date initiale de mars était la pire option envisageable dans les conditions de l'époque. Le mois de mai a un avantage : l'ambiance de Düsseldorf est plus agréable par beau temps.

 

Ce salon 2022 se tient-il encore dans une configuration commerciale dégradée, avec le poids sanitaire de la crise covid et les incertitudes causées par la guerre en Ukraine ?

Certes, le contexte n'est pas idéal en raison de la pandémie et de la guerre entre la Russie et l'Ukraine. Mais les signes du temps indiquent clairement une direction - et c'est la reprise active de la vie économique. Les salons internationaux comme ProWein jouent ici un rôle clé élémentaire. Ainsi, après une pause de près de six mois, la vie reprend ses droits sur le parc des expositions de Düsseldorf, avec un calendrier de salons très chargé en mai et juin.

 

Comment organiser une foire commerciale réussie dans cet environnement qui reste incertain ?

L'organisation de salons à succès - que ce soit dans le domaine du commerce, des loisirs ou des biens d'investissement - est notre compétence clé. Ainsi, nous ne nous sommes pas laissés freiner par les deux années Covid 2020 et 2021, mais avons organisé des salons à succès avec le Caravan Salon et des formats hybrides.

 

Wine Paris & Vinexpo Paris a réussi à se positionner comme le dernier salon avant le Covid et le premier salon après le Covid : cela modifie-t-il l'équilibre entre les salons internationaux du vin ?

Je peux tout à fait comprendre qu'en tant que publication professionnelle française, vous posiez cette question. Mais le classement des salons se fait sur d'autres paramètres que la simple date du salon, même si celle-ci joue évidemment un rôle important pour le produit vin. La conception et la stratégie spécifiques au groupe cible sont essentielles. À cela s'ajoute l'interaction adéquate entre l'offre et la demande. En tant que premier salon professionnel mondial des vins et des spiritueux, ProWein propose un éventail d'offres unique au monde. Plus de 5 500 exposants de plus de 60 pays couvrent presque toute l'offre de produits - même le Covid n'a pas pu nous freiner. Un autre facteur de succès est la demande du marché, le comportement international en matière de commandes. Ici, le fait que nous soyons un salon professionnel sans faille est certainement décisif, les professionnels restent entre eux dans les 13 halls du salon.

 

2022 n'est-elle pour vous qu'une année de transition, alors que le tournant stratégique sera 2023, pour retrouver vos dates de mars ?

Je ne qualifierais pas 2022 d'année de transition. Mais il ne s'agit certainement pas d'une année de salon normale, où le "business as usual" s'applique. Le contexte international est trop difficile pour cela. Disons que nous nous échauffons à nouveau cette année pour faire un grand finish en 2023.

 

Des innovations sont-elles prévues pour renforcer le salon de Düsseldorf en 2023, tout comme les autres événements ProWine ?

En effet, en 2022, il y aura deux premières que nous souhaitons poursuivre à l'avenir : Le salon "urban gastronomy", spécialement destiné au groupe cible de visiteurs que sont les restaurateurs, et l'exposition spéciale "Caravaning" sur le thème de l'œnotourisme. Dans le salon "Gastro", des ateliers sur mesure sont organisés en fonction des différents niveaux de connaissances du personnel de service dans la restauration. Il y a des ateliers pour les débutants comme pour les professionnels. L'exposition spéciale Caravaning reprend une tendance mondiale qui vient de prendre son envol : Vacances en camping-car dans un domaine viticole. Nous avons encore beaucoup d'autres idées - laissez-vous surprendre.

Encore un mot sur notre réseau international de ProWein-World. Nous sommes très bien placés dans ce domaine. Cette année, six salons sont concrètement au programme : ProWine Sao Paulo et ProWine Singapour (tous deux en septembre), ProWine Mumbai (octobre) et ProWine Shanghai en novembre de cette année.

 

En ce qui concerne les exposants, quel est le poids de la France ? 

Traditionnellement, la France joue un rôle important au salon ProWein. Avec environ 1 100 exposants et une surface occupée de plus de 14 000 mètres carrés, la France est cette année la deuxième nation la plus représentée à ProWein, après l'Italie. La "Grande Nation" joue également un rôle important dans le programme des manifestations. On y trouve des temps forts comme le "Champagne Lounge" pendant toutes les journées de ProWein ou le tasting de l'Union des Grands Crus de Bordeaux le lundi du salon avec le millésime 2019. Le mieux est de consulter le programme des manifestations sur notre site. Les visiteurs peuvent s'y laisser inspirer ou rechercher de manière ciblée des manifestations particulières.

 

Quelles sont les évolutions des exposants par rapport à la dernière édition de 2019 (leadership italien, renfort australien...) ?

La structure de l'offre reste pour l'essentiel stable. Les plus grandes nations en termes de nombre d'exposants sont, derrière l'Italie et la France, à nouveau l'Allemagne, l'Espagne, le Portugal, l'Autriche ainsi que l'Argentine et la Grèce. Les plus petites nations exposantes, avec 9 mètres carrés chacune, sont d'ailleurs la Finlande, Hong Kong, la Lituanie, la Réunion et Singapour.

 

En ce qui concerne le nombre de visiteurs, quels sont les premiers chiffres concernant les inscriptions (régions/pays d'origine, absence de la Chine...) ?

Je ne peux malheureusement pas encore donner de chiffres à ce sujet. Compte tenu des conditions générales mentionnées au début, il est impossible de fournir des données fiables. Mais nous pouvons certainement nous attendre à ce que les visiteurs asiatiques soient moins nombreux. Mais nous et l'ensemble du secteur sommes confiants pour ProWein 2022.

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé