Accueil / Viticulture / L'avenir de la filière vin par Bernard Magrez et ses 10 nouvelles starts-ups incubées

Tendances
L'avenir de la filière vin par Bernard Magrez et ses 10 nouvelles starts-ups incubées

Le pôle de recherche et développement du propriétaire bordelais continue de s'étoffer, avec le soutien à des projets allant de la protection contre le gel aux visites en réalité virtuelle.
Par Alexandre Abellan Le 12 décembre 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'avenir de la filière vin par Bernard Magrez et ses 10 nouvelles starts-ups incubées
Les entrepreneurs sélectionnés cette fin d’année ont répondu à un appel à candidatures lancé en septembre. - crédit photo : DR
R

éunissant 47 start-ups dès janvier 2022, l’incubateur bordelais de Bernard Magrez va accueillir dix nouvelles entreprises à potentiel dans le cycle "primeur" de son relais du château Pape Clément (ex-château le Sartre à Léognan). Répondant aux divers enjeux techniques et commerciaux de la filière vitivinicole, ces entreprises innovants proposent d’améliorer la réduction des phytos avec des pulvérisateurs confinées en forme d’arche aérodynamique pour la start-up Teknika Engineering (« ces pulvérisateurs permettent de canaliser le flux de diffusion donc de réduire la quantité de produits phytosanitaires utilisés » précise un communiqué) ou avec une couverture des vignes lors des pluies pour éviter le développement de mildiou et d’oïdium pour Mo.Del (avec le dispositif Vititunnel, réduisant les dégâts de grêle et gel). Toujours sur les produits phytos, la start-up Biomède propose de dépolluer les sols viticoles en implantant précisément des plants hyper-accumulatrices de cuivre grâce à une cartographie à rayons X.

Pour réduire les dégâts de gelées de printemps, la start-up Wine développe une lampe chauffante fonctionnant à l’énergie solaire. Pour réduire l’impact économique des aléas climatiques, la société de courtage APAM s’appuie sur des offres d’assurance paramétrique et de données météorologiques. Afin de permettre aux domaines vitivinicoles d’exploiter leurs données, la start-up Winery Platform compte « centraliser toute la data relevée et détenue par les propriétés au fil des années, afin de l’analyser en détail, de faire évoluer les pratiques vers une viticulture de précision et prédire les paramètres des futurs millésimes ». Pour valoriser les sous-produits des vinifications, la start-up Mondin utilise du marc de raisin comme matière première employable en maroquinerie.

Œnotourisme

En matière d’œnotourisme, l’incubateur accueille l’Agence Française de Réalité Virtuelle, qui développe des solutions de visites virtuelles et immersives de vignobles via des casques de réalité virtuelle, l’influenceuse Amble Wine, qui propose des cartes et kits de dégustation pour explorer les vignobles, ainsi que Vintrail, développeur de sites web pour constituer des communautés de visiteurs et acheteurs.

Se définissant comme un « croisement des initiatives de mécénat et de recherche & développement », l’incubateur Bernard Magrez Start-Up Win accompagne sur un an les entreprises sélectionnées, avec des cycles de conférences et de formations.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé