LE FIL

Languedoc

Laurent Thieule veut présider au succès dans la durée des vins de Picpoul de Pinet

Vendredi 30 juillet 2021 par Alexandre Abellan

Ayant acheté en 2017 avec son frère un domaine de 17 hectares de vignes, Laurent Thieule a précédemment travaillé dans la presse (au Midi Libre) et dans les institutions européennes (à Bruxelles).
Ayant acheté en 2017 avec son frère un domaine de 17 hectares de vignes, Laurent Thieule a précédemment travaillé dans la presse (au Midi Libre) et dans les institutions européennes (à Bruxelles). - crédit photo : DR
Le viticulteur prend la tête du syndicat avec la volonté de renforcer la success-story de la première appellation de vin blanc du Languedoc. Et de s’opposer farouchement aux projets ferroviaires de Ligne à Grande Vitesse.

Été des nouveautés pour le syndicat viticole de l’appellation Picpoul de Pinet (1 500 hectares de vignes dans l’Hérault). Dévoilant un nouveau logo, la première AOP de vins blancs du Languedoc se dote d’un nouveau président : Laurent Thieule, qui succède Frédéric Sumien avant la fin de son mandat (pour raisons personnelles). « Ce n’était pas prévu » note Laurent Thieule, rentré en janvier dernier au conseil d’administration et qui exploite depuis 2017 un vignoble de 12 ha en AOP Picpoul du Pinet au sein de la cave coopérative de l’Ormarine.

Prenant la relève, Laurent Thieule va suivre la campagne de communication valorisant la nouvelle identité de l’AOP (qui avait été décidée lors du mandat précédent), avec un logo et une charte graphique modernisés. Pour soutenir commercialement les 4 caves coopératives et 23 domaines particuliers de l’appellation, le syndicat va également communiquer sur une sélection de vins haut de gamme, qui se multiplient actuellement. Baptisée « patience », cette élite doit montrer aux consommateurs que les vins de Picpoul de Pinet ne sont éphémères, mais là pour durer. Ce qui pourrait être la devise du mandat de Laurent Thieule.

"Ne pas s’endormir"

« Picpoul de Pinet, c’est une réussite qualitative et économique. Nous vivons une vague très porteuse. Il ne faut pas s’endormir sur nos lauriers » répète le président de l’AOP, qui souligne « ne pas connaître un seul modèle dans l’agroalimentaire qui soit solide et durable. C’est toujours fragile, les consommateurs sont versatiles (notamment dans le vin). » Pour rester dans le coup, le syndicat mise sur la communication, mais aussi sur le maintien de ses exigences qualitatives.

En 2023, la compagnie d'aménagement du Bas-Rhône et du Languedoc (BRL) va connecter 400 ha du vignoble de Picpoul de Pinet à un nouveau réseau d’irrigation. « Ça fera du bien aux ténements secs qui ont besoin d’un correctif », mais en matière de rendements, « il ne faut pas tirer sur la corde. Il faut être dans la maîtrise absolue des mètres cubes accordés pour maîtriser la qualité » pose Laurent Thieule. Qui souligne tout l’enjeu technique d’un accès à l’eau : depuis les vendanges 2020, le vignoble héraultais n’aurait reçu que 250 mm d’eau de pluie, ce qui est bien en deçà des 400 à 500 mm habituels. Un bel orage du 15 août permettrait d’aider le millésime 2021 note le viticulteur. Pour qui les pronostics de récolte sont trop difficiles à réaliser, alors que les dégâts du gel sont difficiles à appréhender et que la véraison commence.

Inflexibilité face à la LGV

S’il est actuellement une certitude pour Laurent Thieule, c’est le rejet en bloc de tout projet ferroviaire sur le territoire de l’appellation. Toujours évoqué nationalement et régionalement, le projet d’un tronçon de Ligne à Grande Vitesse (LGV) reliant Perpignan et Montpellier amputerait 75 ha de vignes au potentiel de production du Picpoul de Pinet (voire 100 ha en comptant les bouts de rang qui ne seraient plus exploitables). « Nous refusons la LGV, cela viendrait créer un nouveau trouble environnemental (il y a déjà autoroute, l’A9) » martèle Laurent Thieule, qui « lance un avertissement : l’addition ne sera pas acceptable pour le vignoble ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé