Accueil / Commerce/Gestion / Bestheim refond sa gamme de vin destinée au réseau traditionnel
Bestheim refond sa gamme de vin destinée au réseau traditionnel
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Alsace
Bestheim refond sa gamme de vin destinée au réseau traditionnel

La cave coopérative alsacienne remodèle sur le fond et dans la forme sa gamme réservée aux cavistes et restaurateurs afin d’accroître sa présence dans ces circuits.
Par Christophe Reibel Le 18 juin 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Bestheim refond sa gamme de vin destinée au réseau traditionnel
P

lus qualitative, plus ramassée, plus attirante : telles sont les caractéristiques de l’offre que Bestheim destine exclusivement depuis le 11 juin aux professionnels du vin comme les restaurateurs ou les cavistes. Un premier travail a porté sur les pratiques culturales. Les apports de raisins répondront au cahier des charges bio au terme de la conversion démarrée en 2021. Les choix en cave sont devenus plus draconiens pour élaborer sept catégories de produits (deux en crémant, quatre en vins tranquilles, une vendange tardive et une sélection de grains nobles). Ils privilégient les sélections, et comme par exemple pour la collection Rayon de lune, les élevages de six mois sur lies fines en blancs tranquilles ou douze mois en fût de chêne en pinot noir.

La composition des différentes « collections » a été simplifiée. A côté des huit cuvées "Chasseur de lune" axées sur les cépages, les vins de terroir "Rayon de lune" se limitent désormais à un riesling et à un pinot noir secs, à un pinot gris et à un gewurztraminer plus ronds. Les grands crus ont été ramenés de sept à quatre (Mambourg, Schlossberg, Zinnkoepflé, Kaefferkopf). Ils sont prolongés par la collection « Exception », assemblage de leurs meilleures cuvées. L’habillage des bouteilles fait appel au noir, à l’or et au chasseur de lune, le bonhomme désignant l’astre de la nuit de son doigt. Il incarne la tradition et devient la signature de cette coopérative forte de 380 adhérents pour 1 400 ha de vignes.

Une synthèse de savoir-faire

« Bestheim s’est attaché à créer un profil de vins en synthétisant ce qu’il sait faire de mieux. L’objectif est de proposer une gamme séduisante dans un secteur où la coopérative s’estime encore trop peu présente » résume Vanessa Kleiber, directrice marketing et communication. Bestheim est en train de renforcer son équipe commerciale chargée de démarcher ce circuit. « L’offre professionnelle est maintenant bien distincte de la gamme en grande distribution » ajoute Vanessa Kleiber. Ce débouché est le premier de la coopérative et doit le rester. Une révision de cette gamme là est prévue pour 2022.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé