LE FIL

Val de Loire

Tant de chenins à faire découvrir en une semaine !

Lundi 14 juin 2021 par Patrick Touchais

Plus de 600 points de vente (producteurs, restaurants, bars, cavistes…) se revendiquent “fan de chenin”.
Plus de 600 points de vente (producteurs, restaurants, bars, cavistes…) se revendiquent “fan de chenin”. - crédit photo : Patrick Touchais
Du 14 au 19 juin, le cépage roi de la Loire fait parler de lui dans les quelque 600 chenin fan zones de la communauté, lancée en 2019.

A l’instar d’autres cépages à la réputation internationale, le chenin a droit à son jour dédié dans l’année. Tous les 15 juin, il est célébré, en particulier sur les réseaux sociaux. Ce “drink chenin day” a été lancé aux Etats-Unis, puis repris par l’Afrique du Sud, sans véritable grande retombée… Pour autant, ce fut le point de départ en 2019 de la communication portée par les appellations de chenin d’Anjou-Saumur, réunie au sein d’un “groupe chenin” dans le giron de la Fédération viticole.

Ce groupe s’est étoffé depuis, pour accueillir les IGP du Val de Loire, les appellations de Touraine (Vouvray, Touraine, Touraine Amboise), celles de la Sarthe (Jasnières, Coteaux du Loir) mais aussi – et surtout peut-être – il a eu rapidement vocation à créer une communauté de producteurs et de distributeurs, par la création de chenin fan zones. Ainsi, plus de 600 sites en France arborent un gros macaron jaune indiquant qu’ici, on aime le chenin et on en vend. Le tout animé en permanence par les réseaux sociaux pour développer une large communauté d’amateurs.

Pour donner encore plus de relief à ses initiatives, le groupe lance cette année sa “chenin fan week”, du 14 au 19 juin. Toutes les chenin fan zones ont reçu des kits d’animation pour habiller les établissements aux couleurs du chenin et faire gagner des objets publicitaires et des séjours aux consommateurs.

Juin devrait rimer plus que jamais avec chenin

“Cette semaine événement a vocation d’une part, à se répéter chaque année, à pareille époque, et d’autre part à mobiliser toujours plus de chenin fan zones, en France mais aussi un jour à l’étranger ... Bref, en termes de promotion, juin devrait plus que jamais rimer avec chenin !” se réjouit Philippe Porché, vigneron dans le Saumurois et responsable du groupe.

Dans la Loire, le cépage y trouve toutes ses expressions : des vins moelleux de niche comme le Quarts de Chaume ou le Bonnezeaux, ou des bulles de plus gros volumes comme Vouvray ou le Crémant de Loire, mais ce sont les secs qui ont fait leur (r)évolution ces 20 dernières années en proposant des vins de belle tenue rivalisant avec d’autres vins à la notoriété plus établie qui ont lancé cette démarche de promotion collective du chenin.

“L’image, le référencement et bien sûr les ventes des chenins de Loire doivent en sortir dynamisés, valorisés, sachant que le marché des grands vins blancs, secs notamment, est de plus en plus porteur” conclut Philippe Porché.


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé