Accueil / Commerce/Gestion / Après -30 % de repas en 2020, la restauration s'attend à une "crise de croissance" en 2021

Annus horribilis
Après -30 % de repas en 2020, la restauration s'attend à une "crise de croissance" en 2021

Retrouvant désormais ses clients en salle et en terrasse, le secteur de la consommation hors domicile fait le bilan d'une année confinée avant de se tourner vers les perspectives de réouverture totale.
Par Alexandre Abellan Le 09 juin 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Après -30 % de repas en 2020, la restauration s'attend à une
« L’année 2020 a été l’année de la solidarité, de l’adaptation, des engagements et de la réinvention » estime Bernard Boutboul. - crédit photo : Alexandre Abellan (restaurant fermé ce printemps 2021)
F

ermé administrativement de longs mois de 2020, l’ensemble du secteur de la restauration hors domicile* enregistre d’importantes baisses d’activité par rapport à 2019 de 23 % de son chiffre d’affaires (avec 77,2 milliards d’euros), -15,8 % de repas et -8,6 % de baisse du ticket moyen selon l’étude du cabinet spécialisé Gira. Principal réseau de commercialisation des vins, le secteur de la restauration commerciale enregistre des chutes de 34 % de son chiffre d’activité (avec 36,9 milliards €), de 29,5 % du nombre de repas et -6,8 % de ticket moyen.

Alors que la situation sanitaire laisse imaginer une décrue de Covid-19, le cabinet Gira projette une sortie de crise de l’activité de la restauration passant par une relance progressive de juin à septembre, puis une montée en puissance plus rapide jusqu’en décembre, avec une stagnation de janvier à avril 2022 avant une nouvelle ascension de mai à septembre 2022. « Un crise de croissance attend désormais la restaurant en France, avec notamment un modèle économique encore plus difficile à tenir » prévient Bernard Boutboul, le président fondateur Gira Conseil, qui rapportait récemment que la moitié du personnel des restaurants ne reviendraient pas travailler à la fin du chômage partiel.

Digitalisation de la restauration

Le confinement aidant à la numérisation, le cabinet Gira souligne que 8,9 % des ventes en restauration commerciale ont été réalisé par livraison. Pour suivre les nouvelles tendances de consommation, un panel de 800 consommateurs a été sondé. Sur cet échantillon, 59 % des individus souhaitent utiliser à l’avenir des cartes et menus digitalisés. Mais les plus de 50 ans sont plus réfractaires, avec 49 % des répondants ne le souhaitant pas

 

* : Soit l’ensemble des établissements de consommation alimentaire hors domicile, incluant les restaurations commerciale, collective, hôtelière et automatique, ainsi que les circuits alimentaires alternatifs.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé