LE FIL

Développement durable

La coopération distingue ses caves exemplaires et inspirantes

Jeudi 02 août 2018 par Alexandre Abellan

Le concours de la CCVF a bénéficié du patronage du ministère de l’Agriculture pour son édition 2018.
Le concours de la CCVF a bénéficié du patronage du ministère de l’Agriculture pour son édition 2018. - crédit photo : CCVF
Pour leurs initiatives sociales, sociétales et environnementales, les caves de Montagnac, Rauzan, Sabledoc de Rabelais ont été distinguées cette fin juin à Vogüé, en Ardèche, lors du quarante-sixième congrès de la Confédération des Caves Coopératives Vinicoles de France (CCVF). Avec 24 candidatures examinées, ce concours se veut un challenge devant inspirer les caves coopératives (comme les compétitions précédentes des meilleures prestations œnotouristiques en 2016 et des projets d'installation les plus innovants en 2015). Départagés par un jury sur leur originalité et leurs performances, les dossiers ont touché aux trois piliers du développement durable : économiques, environnementaux et sociaux.

Plus d’efficacité, moins de pénibilité : la vinification automatisée de Montagnac

Le prix « social et gouvernance » a été remis à l’atelier automatisé de réception et de traitement de la vendange des Vignobles de Montagnac (Hérault, 350 coopérateurs pour une production moyenne de 130 000 hl). La coopérative a robotisé les opérations allant du pressurage jusqu’à la clarification des jus, en passant par le contrôle thermique, les assemblages et même la programmation de mélanges à l’intérieur des cuves. Contrôlée sur tablettes par les employés de la cave, cette automatisation « limite l’intervention humaine aux simples gestes œnologiques porteurs de valeur ajoutée et réduit la pénibilité et tout geste comportant des risques pour le salarié » souligne un communiqué de la CCVF.

 

Viticulture et biodiversité : le sentier pédagogique de Rauzan

Le titre de projet sociétal est revenu au parcours pédestre de biodiversité de la cave de Rauzan (Gironde, 340 coopérateurs pour 200 000 hl). Ouverte au grand public depuis l’an dernier, cette promenade de 5 kilomètres balise avec des panneaux les pratiques simples de défense viticole de la biodiversité (mise en place de haies et de nichoirs, préservation d’habitats naturels type mares ou fossés…). Parcourant les parcelles des adhérents, ce parcours doit aussi inspirer les viticulteurs, en leur montrant la faisabilité et la simplicité d’une démarche de protection de la biodiversité. « L’objectif de ce parcours est de sensibiliser le plus largement possible : les viticulteurs en premier lieu, afin d’entraîner une dynamique positive, les salariés de la cave coopérative, les riverains et plus largement, l’ensemble des parties prenantes » souligne la CCVF.

 

HVE : la certification de Sabledoc

Pour sa certification Haute Valeur Environnementale (HVE), le prix de l’environnement a été remis à Sabledoc (Camargue, 99 coopérateurs pour 36 000 hl). Première cave à avoir adopté la démarche HVE, la coopérative d’Aigues-Mortes recense 70 % de ses surfaces sous certification HVE (niveau 3). Visant une réduction globale de l’empreinte environnementale de l’activité vitivinicole, la démarche HVE touche autant à la diminution des intrants qu’à l’accroissement de la biodiversité. « La HVE a également eu un impact plus prononcé sur certains des adhérents qui souhaitent à présent se convertir à la viticulture biologique » ajoute la CCVF.

 

Protéger la flore rare : le projet biodiversité de la cave de Rabelais

Aucun dossier n’ayant été déposé pour le prix des relations avec les fournisseurs (portant sur la « promotion de relations fournisseurs responsables » et « l’intégration de critères sociaux et environnementaux dans les processus achats »), la CCVF a décerné un prix spécial à la démarche de protection de la biodiversité des caves des vins de Rabelais (groupe Loire Propriétés, 40 coopérateurs pour 10 000 hl). La coopérative de Chinon « s’appuie sur des projets déjà en cours sur le territoire comme celui de réintégrer une flore locale rare dans l’interrang des vignes de Chinon [du] CPIE Loire-Anjou-Touraine » salue la CCVF.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé