LE FIL

Vins désalcoolisés

Night Orient vise le leadership de la gamme

Mardi 08 octobre 2013 par Alexandre Abellan

Vins désalcoolisés : Night Orient vise le leadership de la gamme

Lancée en 2009 par Arnaud Jacquemin et Rachid Gacem en Belgique, la gamme de vins désalcoolisés Night Orient est désormais distribuée dans plus d'une douzaine de pays dans le monde. Ne dépassant pas encore le million de bouteilles vendus annuellement, l'entreprise a la prétention de devenir leader des produits désalcoolisés avec un objectif de 8 millions de cols dans 5 ans. Pour cela la start up se base sur une gamme complète (des effervescents aus tranquilles à cépages), et un TAV de 0,0°.alc. Les produits Night Orient sont les seuls à certifier des vins 100 % désalcoolisés (un vin sans alcool pouvant présenter jusqu'à 1,2°.alc). Placé sous secret industriel, ce procédé de désalcoolisation propre utilise des vins espagnols à 12°.alc, et en extrait tout l'alcool par évaporation sous vide et à basse température.

Pour Rachid Gacem (photo), « le marché des vins désalcoolisés est en devenir. Il va falloir des efforts de pédagogie pour que cela soit compris dans le pays deu vin et des champagnes, mais ce n'est pas un sacrilège ! » Initialement destinés à la communauté orientale (la gamme est certifiée hallal), ces vins désalcoolisés intéressent également les femmes enceintes et les enfants de plus de douze ans (« qui ne veulent plus de champomy »), à la recherche de produits festifs alternatifs. Et même les restaurateurs précise Rachid Gacem. « En restauration on observe une chute de la consommation de vins le midi, à cause de la pression de la sécurité routière. Les restaurateurs cherchent un substitut pour compenser cette perte de chiffre d'affaires, nous leur en proposons un subtil et complexe. »

En Chine et au Japon, les politiques coercitives de sécurité routière poussent également la consommation de ces produits innovants. Distribué en France par Univers Drink (Nîmes), les gammes Night Orient se retrouvent dans les enseignes de la Grande distribution, où des actions de promotion et de dégustation se tiendront cette fin d'année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
denis lacroix Le 10 octobre 2013 à 08:56:50
Même sentiment que le post d'avant....j'ai quand même gouté et je ne boirais JAMAIS plus ce breuvage... mais j'ai envie de voir s'il existe un vrai vin sans alcool produit en France.
Hervé Lalau Le 08 octobre 2013 à 18:11:42
Subtil et complexe? Chiche qu'on organise une dégustation comparative à l'aveugle avec de vrais vins! Par ailleurs, j'ai noté que la communication semble évoluer; au départ, la cible semblait plutôt communautaire (croissant de lune) et maintenant ce sont les femmes enceintes.
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé