Accueil / Gens du vin / Mais qui a déboursé 810 000 € pour la pièce de charité des Hospices de Beaune ?
Mais qui a déboursé 810 000 € pour la pièce de charité des Hospices de Beaune ?
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Mise au point
Mais qui a déboursé 810 000 € pour la pièce de charité des Hospices de Beaune ?

Après la publication d’informations contradictoires concernant le clou de la dernière vente caritative au profit de l’hôpital de Beaune, les deux négoces ayant réglé l’essentiel de l’achat record font le point.
Par Alexandre Abellan Le 23 novembre 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Mais qui a déboursé 810 000 € pour la pièce de charité des Hospices de Beaune ?
 « Nous sommes très touchés que nos collègues de la FNEB nous aient rejoint pour compléter les 700 000 € que nos deux familles ont partagés portant ainsi un montant formidable aux associations » indique Frédéric Drouhin. - crédit photo : Sotheby’s / Micha Patault
H

ospice and love. Dans le monde feutré des grands vins, et négoce, de Bourgogne, c’est une mise au point qui détonne : « ces dernières heures, il y a eu quelques incompréhensions sur l'identité des acheteurs de la pièce de charité en mémoire de Louis-Fabrice Latour. Afin de clarifier la situation, nous tenons à préciser que cette pièce a été achetée par les maisons Louis Latour et Joseph Drouhin avec le soutien de la FNEB » (Fédération des Négociants-Éleveurs de Grande Bourgogne) indique un communiqué des maisons Joseph Drouhin et Louis Latour (basées à Beaune), faisant la lumière sur les enchérisseurs définitifs de la pièce dédiée à la mémoire du défunt Louis-Fabrice Latour.

Assez chaotiques, les enchères de la pièce de charité ce dimanche 20 novembre ont été marquées par la recherche de nouveau record des personnalités parrainant les associations bénéficiaires des fonds levés (les associations pour l’enfance Princesse Margot et Vision du Monde). L’animatrice Flavie Flament traquait les grands négociants pour dépasser les 800 000 € levés l’an passé, tandis que l’acteur Benoît Magimel descendait dans la salle de vente pour interpeler plus efficacement les acheteurs. Au moment de l’acquisition, il apparaissait qu’à l’enchère de 650 000 € de Gilles de Larouzière s’ajoutaient 100 000 € de membres de la FNEB, 50 000 € de Frédéric Drouhin (maison Joseph Drouhin) et 10 000 € d’Albéric Bichot (maison Albert Bichot). Le lendemain, la maison Sotheby’s indiquait dans un communiqué que l’achat de la pièce de chaité était assuré collectivement par les négoces Badet Clément, Albert Bichot, Groupe Boisset, Bouchard Père et Fils, Champy, Chanson, Joseph Drouhin, Faiveley, Louis Jadot, Olivier Leflaive, Patriarche et Veuve Ambal.

Au final

Rien de tout cela au final. « Les deux maisons beaunoises dont les familles sont amies de longue date, s’étaient entendues pour acquérir la pièce de charité pour un montant de 700 000 € » indiquent les négoces Joseph Drouhin et Louis Latour, ajoutant que « durant la vente, la somme a été complétée par la FNEB pour atteindre un montant de 810 000 € ». Une mise au point écornant l’idée d’un geste spontané tel qu’annoncé à la tribune de la vente par Frédéric Drouhin, évoquant un « effet entraînement entre amis et collègues » et soulignant que cet achat collectif a été « fait spontanément ». Ne reste plus qu’à lancer un ban bourguignon pour faire oublier ces valses-hésitations et conserver la communion causée par ce record caritatif.

 

Premier acheteur

Trustant la première place depuis des années, la maison Albert Bichot reste en 2022 le premier acheteur de vins des Hospices de Beaune (avec 111 pièces pour 5 millions € (soit 17 % du produit total de la vente).

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé