Accueil / Commerce/Gestion / Penfolds inspire les vins du Roussillon
Penfolds inspire les vins du Roussillon
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Esprit start-up
Penfolds inspire les vins du Roussillon

Créant une marque identitaire pour réunir des cuvées assemblées sur des logiques de qualité et plus d’AOC, six caves coopératives catalanes veulent secouer les lignes de consommation et de valorisation.
Par Alexandre Abellan Le 04 novembre 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Penfolds inspire les vins du Roussillon
Cette identité fait référence aux sept vents des Pyrénées-Orientales : la Tramontane, le Gréco, le Migjorn, la Marinada, le Vent d’Espagne, le Vent d’Availl et le Canigonenc. - crédit photo : Les Vignes du Vent
A

près les quatre garçons dans le vent, les six caves coopératives dans les "Vignes du Vent". Dévoilée ce 3 novembre, cette marque ombrelle veut souffler le plafond de verre qui pèse sur les prix des cuvées des Vignerons des Côtes d’Agly, des Vignobles Dom Brial, des Vignerons de Trémoine, des Vignobles Terrassous, des Terres Plurielles et de Laure de Nyls. « On veut amener une nouvelle valorisation à nos vignerons. Le prix ne se décrète pas, surtout sur des marchés existants où nous sommes coincés par nos positionnements » explique Stéphane Zanella, le directeur du groupement commercial des Vignerons Catalans (réunissant 7 coopératives : les 6 caves des Vignes du Vent et la cave Arnaud de Villeneuve, qui n’a pas adhéré au projet, distribué par les Vignerons Catalans).

Avec cette identité supplémentaire, « nous partons en mode start-up » indique Stéphane Zanella, qui dévoile un concept de "vin libre". Une marque déposée pour couvrir des vins venant des différentes caves et sélectionnés lors d’assemblages à l’aveugle. « On sort d’une logique prédéterminée des territoires de caves ou de cahiers des charges d’appellation » explique le directeur, avec des vins cherchant une expression qualitative propre avec ou sans signe d’Indication Géographique (AOP, IGP ou vin de France). Une façon de se libérer des contraintes hiérarchiques pour revenir aux fondamentaux : « aujourd’hui, les AOP ne sont plus les reflets de qualité et de positionnement prix » note Stéphane Zanella. Une approche de winery, comme on en voit en Australie avec la marque Penfolds (groupe Treasury Wine Estates).

Produits identitaires

Autre marque développée par les "Vignes du Vent" : les "vignes coopératives", pour symboliser la mise en commun de vins assemblant des terroirs catalans. « Il n’y a pas de produits standardisés, mais identitaires » annonce Stéphane Zanella, qui prévoit des vins blancs, rosés, rouges… et des Vins Doux Naturels (VDN). Devant être prochainement assemblées, ces cuvées seront d’abord présentées à Perpignan, puis dans des salons internationaux (Wine Paris & Vinexpo Paris, ProWein à Düsseldorf, WSWA à Orlando…). Pour les marchés exports, la marque Wind Wine est à l’étude.

En cours, les réflexions sur les futures étiquettes veulent proposer une différenciation inédite. Un brevet serait en cours de dépôt pour arriver à une hiérarchisation atypique. Au final, les bouteilles devraient afficher des prix allant de 10 à 100 € selon les gammes. Ayant un potentiel de production de 170 000 hectolitres, les 6 caves coopératives visent 300 à 400 000 cols commercialisés sur la première année, en 2023. Porté par six coopératives, le mouvement se veut ouvert à d’autres opérateurs du Roussillon dès l’an prochain : « c’est une coopération au sens philosophique et pas statutaire » pointe Stéphane Zanella.

Donner espoir

Soulignant que les effets de cette démarche ne vont être ni massifs ni immédiats, le directeur espère apporter de l’espoir à un vignoble mis à mal par de petits rendements et de trop faibles valorisations. « Nous faisons face à une problématique de paupérisation de la filière viticole » indique Stéphane Zanella, reconnaissant un vrai risque de déprise viticole d’ampleur si « une politique d’arrachage est proposée avec un prix attractif ». Rapportant qu’en 2021 il n’y avait pas eu une seule création de vignoble dans le Roussillon, il espère qu’un nouveau vent va se lever.

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé