Accueil / Viticulture / Le pulvérisateur économe en phytos et en GNR dans le vignoble de Saint-Emilion

Lane System
Le pulvérisateur économe en phytos et en GNR dans le vignoble de Saint-Emilion

Teknika Engineering finalise son Lane System, un pulvérisateur intelligent, capable de couper les buses quand il ne détecte pas de feuilles de vigne. L’entreprise annonce aussi des gains de carburant.
Par Marion Bazireau Le 13 avril 2022
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le pulvérisateur économe en phytos et en GNR dans le vignoble de Saint-Emilion
Co-gérant de Teknika Engineering, Olivier Moulinet vient de recevoir les capteurs qui détecteront la vigne. - crédit photo : Marion Bazireau
I

l y a tout juste un an, Teknika Engineering présentait en 3D son futur pulvérisateur capable de couper les buses, du haut, du bas, des deux, sur les rampes de gauche comme de droite, en fonction de la présence de végétation.

Malgré des retards de livraisons, le Lane System est désormais quasiment finalisé. Ce 11 avril, Olivier Moulinet, co-gérant de l’entreprise avec son fils Etienne, l’a dévoilé en exclusivité à Vitisphere dans un ancien chai à Saint-Emilion. « Nous venons tout juste de recevoir le boîtier de régulation DPAE (Débit Proportionnel à l'Avancement Electronique) Arag, il sera installé cet après-midi » indique l’ancien ingénieur en automobile.

Même chose pour les capteurs à ultrason qui seront placés en amont des buses pour détecter le feuillage de la vigne.

Une seule des deux rampes est actuellement montée. La descente est constituée des pièces conçues par une imprimante 3D. « On les imbrique les unes aux autres en fonction de la hauteur et de la largeur végétation. On peut même imaginer ne garder que la partie supérieure pour travailler en pépinière ». Pour l’heure, le Lane Systems peut passer dans des rangs écartés de 1,5 à 2 mètres.

Le modèle présenté dispose de deux circuits de buses. Le premier dessert les trois buses supérieures, le deuxième, les quatre inférieures. C’est essentiellement par elles que sortiront les phytos en début de campagne. Le Lane System s’attèle à n’importe quel tracteur en attelage T1 ou T2, et dispose d'un branchement isobus.

Consommation de GNR optimisée

La ventilation est régulée en fonction de la densité de végétation. L’orientation des buses sera affinée lors des premiers essais pour optimiser la pénétration au cœur de la souche. Le pulvérisateur avancera dans le vignoble à une vitesse de 5 à 7 kms/heure. « Différents étages de boîtes ajusteront la puissance hydraulique. Nous allons gagner en consommation de carburant » poursuit Olivier Moulinet.

Autre originalité, la cuve en inox brossé, « un peu plus chère mais plus facile à laver ».

Deux pompes électriques sont présentes : la première pour injecter les phytos, la seconde pour bien les mélanger. Un diffuseur facilite l’opération. « Nous réfléchissons également à installer des cloisons pour éviter les balancements quand le remplissage n’est pas total ».

Très bas, l’ensemble semble stable. Il sera prochainement emmené chez Alain Vauthier pour passer dans des parcelles de merlot, de cabernet franc, et de cabernet sauvignon. « Adel Bakache de la Chambre d’agriculture a préparé un protocole pour vérifier la qualité de la pulvérisation des premières pousses à la pleine végétation, et sur le reste de la saison » explique Olivier Moulinet. Les rampes Bliss seront également mises à l’épreuve sur le même vignoble.

Evaluation des économies de phytos

Dans un second temps, la cuve sera remplie de produit photosensible et d’un agent fixateur, à différentes doses, pour évaluer les économies possibles de phytos.

Olivier Moulinet et son fils veulent aussi profiter de cette première année d’essais pour ajouter à leur modèle un système de refroidissement de l’air qui améliorera la puissance de la soufflerie. Teknika Engineering ambitionne de sortir six machines cette campagne.

« Nous présenterons le pulvérisateur au Vinitech, et nous visons une commercialisation à plus grande échelle pour 2023 » assure Olivier Moulinet, qui prévoit également d’emmener le Lane System sur le banc d’évaluation de la dérive Eole Drift de l’Inrae de Montpellier. « Il devrait être classé A et permettre aux viticulteurs de toucher les aides de l’Etat ».

Les viticulteurs qui le souhaiteront pourront également uniquement commander les rampes. « Nous les fournirons avec toute l’armature en inox pour qu’ils n’aient plus qu’à les boulonner à leur pulvé ».

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé