Accueil / Commerce/Gestion / Le marché chinois du vin peut-il surmonter une reprise inouïe du Covid-19 ?
Le marché chinois du vin peut-il surmonter une reprise inouïe du Covid-19 ?
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Incertitudes
Le marché chinois du vin peut-il surmonter une reprise inouïe du Covid-19 ?

Le confinement et les contraintes très strictes imposés par la Chine ont eu des effets immédiats sur le marché du vin, notamment à Shanghai, Shenzhen et Dongguan, trois villes prospères et moteurs de la consommation.
Par Natalie Wang (Vinojoy) Le 25 mars 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le marché chinois du vin peut-il surmonter une reprise inouïe du Covid-19 ?
Les restaurants et les bars désormais vides, ainsi que les perturbations passagères au sein des entrepôts et au niveau de la logistique, ont aggravé encore les difficultés financières des cavistes et distributeurs de vins, déjà fortement touchés par les pertes liées aux vagues précédentes de la pandémie. - crédit photo : Alexandre Abellan (archives 2019)
S
hanghai, les cavistes durement touchés

Parmi les trois villes, Shanghai a enregistré le plus grand nombre d’infections avec 57 nouveaux cas confirmés localement et 203 infections asymptomatiques le 17 mars. Même si aucune mesure de confinement n'a été prise à l'échelle de la ville, le pic d'infections enregistré depuis le début du mois de mars a entraîné le déploiement massif de tests et des confinements de 48 heures dans plusieurs quartiers. Alors que de nombreux restaurants et bars sont contraints de fermer leurs portes, les cavistes ont été les plus durement frappés par le confinement partiel en raison de la réduction des ventes du circuit CHR. Les sorties au restaurant ont beau être autorisées dans certains quartiers de la ville, la peur d’attraper le Covid a freiné le désir de se retrouver à l’extérieur et au restaurant.

Les distributeurs de vin ont constaté que le manque de confiance à l'égard des ventes dans le circuit CHR a entraîné une baisse des commandes destinées à constituer des stocks. Ils sont également paralysés par les perturbations soudaines au sein des chaînes logistiques et la faible efficacité des transports. La marque de vins espagnols Davidwine a affirmé au média chinois WBO que son entrepôt de Shanghai a dû fermer pendant deux jours car tous les employés devaient passer un test Covid-19. Par conséquent, ses vins ne peuvent être livrés aux points de vente pendant la fermeture. Le seul circuit qui reste un peu en marge du phénomène est celui du e-commerce.

 

Shenzhen, "des ventes insignifiantes à l’heure actuelle"

Plateforme d’importation de vin de premier plan et pôle technologique en plein essor, Shenzhen est réputé pour sa population importante de consommateurs appréciant les vins de cœur et de haut de gamme dans la province de Guangdong. Au 17 mars, Shenzhen a enregistré 69 cas confirmés et 36 infections asymptomatiques. Outre Dongguan, c’est l'une des villes les plus touchées de la province du Guangdong. Le 14 mars, Shenzhen est entré dans une période de confinement d'une semaine, au cours de laquelle les citoyens ont été soumis à des restrictions de mouvement et à trois séries de tests de grande envergure.

Selon Wu Yunping, responsable de l'Association des professionnels du vin de Shenzhen, ces mesures ont fortement touché les ventes et la consommation de vin au sein de la ville. « Actuellement, tout le monde travaille à domicile et les restaurants n'autorisent pas les repas pris sur place. Les Chinois ne sont pas comme les Occidentaux qui achètent des vins pour leur consommation personnelle à domicile. Les vins sont surtout consommés lors des rassemblements. Par conséquent, les ventes de vin sont insignifiantes à l'heure actuelle », a-t-il déclaré dans une interview avec WBO.

 

Dongguan, des ventes plutôt faibles après la Fête du Printemps

Dongguan n’est pas uniquement un pôle manufacturier de la région de la Grande Baie de Chine, la ville est également réputée pour ses chaînes de magasins très bien implantées, réparties entre plusieurs quartiers commerciaux. En date du 17 mars, Dongguan a enregistré 4 cas confirmés et 25 infections asymptomatiques. Comme Shenzhen, la ville devait subir un confinement d'une semaine à partir du 15 mars.

« Certains cavistes sont fermés, d'autres non, mais j'ai eu l'impression que les ventes de vin étaient relativement faibles après la Fête du Printemps. La vague actuelle de Covid-19 ne fera qu’accentuer ce phénomène » a déclaré à WBO Huang Xiongfei de la société de vin Pinnuo à Dongguan (东莞品诺酒业). « Nous sommes fournisseurs en vins auprès de différentes enseignes de la grande distribution actuellement à l'intérieur du Guangdong. Même si les répercussions sur Dongguan et Shenzhen sont considérables, pour le reste, les conséquences ne sont pas trop importantes ».

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé