Accueil / Commerce/Gestion / La Chine sanctionne les communications sur les bienfaits du vin pour la santé

Lourdes amendes
La Chine sanctionne les communications sur les bienfaits du vin pour la santé

Kerry Wines, l'une des principales entreprises de commercialisation du vin en Chine, est devenue la dernière cible d’une intensification des efforts pour réglementer les contenus et les publicités en ligne qui font la promotion des bienfaits du vin pour la santé.
Par Natalie Wang (Vinojoy) Le 01 mars 2022
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La Chine sanctionne les communications sur les bienfaits du vin pour la santé
Très présent sur les réseaux sociaux, Kerry Wines a été épinglé pour une ancienne publication reliant consommation de vin et effet relaxant. - crédit photo : Publication Facebook du premier mars 2022 (Kerry Wines)
L

e 19 février 2021, Kerry Wines a publié sur son compte officiel WeChat un article intitulé « un verre de vin pour soigner votre syndrome post-vacances ». Un article a priori anodin, mais dans lequel les autorités à Shanghai ont constaté des déclarations qu’elles prétendaient exprimer ou laisser entendre que la consommation d’alcool avait pour effet d'éliminer le stress et l'anxiété. Par conséquent, Kerry Wines s'est vu infliger une amende de 150 000 RMB (21 251 euros), selon une déclaration publiée par l’organisme de surveillance du marché de Shanghai au début du mois.

Selon les dires des pouvoirs publics, Kerry Wines aurait violé les dispositions de l'article 23 de la loi sur la publicité de la République populaire de Chine, en publiant de façon illégale des contenus proscrits sur les publicités en faveur de l'alcool. La décision est la dernière affaire en date de ce qui semble être une campagne renforcée de la part des autorités chinoises pour réprimer les promotions non réglementées en ligne autour du vin et d'autres boissons alcoolisées.

Des amendes allant jusqu’à 1 M RMB

Au cours de l'année dernière, des entreprises internationales du secteur du vin et des boissons, dont le géant français Castel Frères, Pernod Ricard et Budweiser, ont été pénalisées pour avoir présenté des gestes liés à la consommation d'alcool ou utilisé des termes particulièrement élogieux dans des contenus promotionnels en ligne. Les autorités ont relevé des contenus qui prônaient explicitement les bienfaits du vin sur l'anxiété et le stress. A titre d’exemple, elles ont pointé un post qui invitait les consommateurs à boire du vin avant de se coucher pour ses « effets calmants », aptes à apaiser les émotions. Dans ce message étaient mis en avant le malbec argentin issu de la maison Francesco Rutini, le Domaine Bouchard Pere & Fils et le Brunello di Montalcino élaboré par Casanova di Neri.

Fait intéressant dans le cas de Kerry Wines, le contenu a été posté par une agence mandatée par l’importateur pour gérer son compte WeChat, alors que les autorités ont rejeté la faute sur Kerry Wines, car étant à l’origine de l’approbation du post. Même si la publication sur WeChat n'a eu qu'une portée limitée parmi les utilisateurs (moins de 400 pages vues), les autorités ont tout de même infligé une lourde amende de 150 000 RMB, considérant que les dépenses publicitaires étaient soit difficiles à calculer, soit qu’elles étaient sans importance. Dans certains cas graves, l'amende peut atteindre 1 million de RMB.

Affaires sensibles

Dans un autre secteur, la filiale chinoise de la société japonaise d'électronique Sony Group a été condamnée l’année dernière à une amende d'un million de RMB (€141 415) pour avoir organisé un événement de lancement de produit le jour de l'anniversaire de l'affrontement sino-japonais de 1937. Fondé en 2010, Kerry Wines importe et distribue des vins fins pour la Grande Chine, son activité englobant Hong Kong et Shanghai. Il appartient au groupe Kuok, propriétaire des hôtels Shangri-la et entreprise leader dans les domaines de l'immobilier, de la logistique, de l'hôtellerie et de l'alimentation en Asie.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé